Integrated pest management and weed management in the United States and Canada.

Owen, M.D.K., Beckie, H.J., Leeson, J.Y., Norsworthy, J.K., et Steckel, L.E. (2015). « Integrated pest management and weed management in the United States and Canada. », Pest Management Science, 71(3), p. 357-376. doi : 10.1002/ps.3928  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La diversification des stratégies de lutte contre les mauvaises herbes suscite l’intérêt à cause de la résistance aux herbicides accrue des mauvaises herbes importantes dans de nombreux systèmes de culture aux États-Unis et au Canada. La résistance aux herbicides n’est pas nouvelle, mais ce phénomène est devenu critique en raison de l’adoption de systèmes de culture simples, pratiques et peu coûteux fondés sur des cultivars génétiquement modifiés tolérants au glyphosate. Fait à noter, la modification génétique n’a constitué un facteur ni pour le riz ni pour le blé, deux cultures alimentaires importantes partout dans le monde. De nombreuses stratégies aident à atténuer la résistance des mauvaises herbes aux herbicides et elles gagneraient à être largement adoptées. La résistance aux herbicides acquise par les principales mauvaises herbes a conduit un nombre limité de producteurs à adopter diverses stratégies pour compléter les stratégies herbicides existantes. La plupart des producteurs mettent cependant toujours l’accent sur les herbicides, excluant souvent d’autres types de stratégies. L’application d’une lutte intégrée contre les organismes nuisibles ciblant les mauvaises herbes se caractérise habituellement par une lutte intégrée contre les mauvaises herbes, et plus généralement par une gestion intégrée des herbicides. L’adoption de diverses stratégies de lutte contre les mauvaises herbes est cependant limitée. Modifier l’utilisation des herbicides ne résoudra pas le problème de résistance des mauvaises herbes aux herbicides, et le répit fourni par les différentes pratiques d’utilisation des herbicides est habituellement très court, dans le meilleur des cas. Il faut inclure une plus grande diversité de stratégies de gestion des mauvaises herbes dans les systèmes de cultures.

Date de modification :