Temperature dependence of organic matter solubility: Influence of biodegradation during soil-water extraction.

Curtin, D., Beare, M.H., Qiu, W., et Chantigny, M.H. (2015). « Temperature dependence of organic matter solubility: Influence of biodegradation during soil-water extraction. », Soil Science Society of America Journal, 79(3), p. 858-863. doi : 10.2136/sssaj2015.02.0068  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous savons que la quantité de matière organique extractible à l’eau augmente avec la température d’extraction (de 20 à 80 °C), le taux d’augmentation dépendant du sol. Nous avons vérifié si la biodégradation qui avait lieu pendant toute une nuit d’extraction pouvait influer sur la réponse à la température du carbone et de l’azote extractibles à l’eau. Nous avons mesuré les quantités d’azote organique dissous (AOD), de carbone organique dissous (COD) et d’azote ammoniacal (N‑NH4) du sol après 16 heures d’extraction à l’eau à 80 ou à 50 °C (des travaux précédents dans notre laboratoire avaient montré que la biodégradation dans les suspensions aqueuses de sol atteignait un maximum autour de 50 °C). La réponse à la température de l’AOD et du COD variait beaucoup selon le sol (ex. l’augmentation d’AOD entre 50 et 80 °C variait de 29 à 148 mg kg-1). À 50 °C, le N‑NH4 produit résultait surtout de la minéralisation (il était presque absent lorsque l’activité microbienne était supprimée par l’ajout, à l’eau d’extraction, de KCl à 2 mol L‑1). Les petites quantités de N‑NH4 trouvées à 80 °C étaient probablement d’origine abiotique (ex. dégradation thermique de l’azote organique du sol). Nos résultats montrent que la matière organique dissoute (MOD) est minéralisée pendant l’extraction à 50 °C. La libération de MOD a donc été sous-estimée à 50 °C et, par conséquent, la réponse à la température de la MOD entre 50 et 80 °C, a quant à elle été surestimée (la minéralisation à 50 °C expliquant la plus grande partie de la variabilité dans la réponse de la MOD à la température). Nous en concluons que la biodégradation qui se fait durant l’extraction influe sur la réponse de la MOD à la température et que l’extraction à 80 °C a le mérite de rendre cette biodégradation négligeable.

Date de modification :