Surface soil quality attributes following 12 years of conventional and conservation management on irrigated rotations in southern Alberta.

Li, L., Larney, F.J., Angers, D.A., Pearson, D.C., et Blackshaw, R.E. (2015). « Surface soil quality attributes following 12 years of conventional and conservation management on irrigated rotations in southern Alberta. », Soil Science Society of America Journal, 79(3), p. 930-942. doi : 10.2136/sssaj2015.02.0051  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’expansion rapide des cultures en rangs irriguées, notamment la pomme de terre (Solatium tuberosum L), le haricot sec (Phaseolus vulgaris L) et la betterave à sucre (Beta vulgaris L), à la fin des années 1980 dans le sud de l’Alberta, a fourni l’occasion d’entreprendre une étude de 12 ans (2000-2011) sur les systèmes de cultures qui maintiennent ou améliorent la qualité des sols. Dans cette étude, nous avons comparé un système de conservation (CONS) du sol à un système de gestion classique (CLAS) dans des rotations de 3 à 6 ans. Le système de conservation comprenait un travail réduit sol, des cultures de couverture, l’ajout de compost de fumier de parcs d’engraissement et la production de haricots secs en cultures denses dans des rangées étroites. Après 12 ans, les quantités de carbone (C) et d’azote (N) dans la matière organique particulaire (MOP) avaient augmenté de > 145 % (C-MOP, 2,2 à 5,8 Mg ha-1; N-MOP, 0,20 à 0,49 Mg ha-1) avec le régime de gestion CONS du sol comparativement à des augmentations de 45 à 50 % dans le C et l’azote organique total (COT, 10,2 à 15,3 Mg ha‑1; NOT, 1,06 à 1,53 Mg ha-1) et à des augmentations de 20 % dans le carbone et l’azote de la matière organique fine (C-MOF, 8,3 à 10,1 Mg ha-1; N‑MOF, 0,87 à 1,04 Mg ha-1). La stabilité des agrégats de la fraction pré-mouillée > 1mm a augmenté significativement, passant de 13 % avec le régime de gestion CLAS du sol à 21 % avec le régime CONS. Dans l’ensemble, la rotation de 5 ans avec le régime CONS (betterave à sucre–blé (Triticum aestivum L.)–haricot sec–pomme de terre–blé) s’est révélée la meilleure pour la qualité du sol (100 %), les rotations avec gestion CLAS donnant des qualités de sol beaucoup plus faibles (33-38 %). L’adoption de pratiques CONS de gestion du sol a permis d’améliorer de nombreux paramètres de la qualité du sol qui pourraient protéger l’expansion durable des cultures spéciales irriguées dans le sud de l’Alberta.

Date de modification :