Comparative recruitment, morphology and reproduction of a generalist trematode, Dicrocoelium dendriticum, in three species of host.

Beck, M.A., Goater, C.P., et Colwell, D.D. (2015). « Comparative recruitment, morphology and reproduction of a generalist trematode, Dicrocoelium dendriticum, in three species of host. », Parasitology (FR). doi : 10.1017/S0031182015000621  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Il est difficile d’estimer les paramètres épidémiologiques des parasites généralistes, surtout lorsque la variabilité du rendement du parasite peut être attribuée à l’espèce hôte. De tels cas sont courants chez les parasites généralistes des mammifères brouteurs sympatriques. Dans cette étude, nous avons combiné des données sur l’exposition expérimentale de bovins et de moutons avec des données sur des wapitis infectés naturellement pour comparer le recrutement, la morphologie et la reproduction du Dicrocoelium dendriticum adulte, un trématode généraliste découvert récemment chez des hôtes brouteurs sympatriques dans le Parc provincial de Cypress Hills, en Alberta. Dans l’ensemble, il n’y avait pas de différence significative dans le recrutement des métacercaires ni dans la période de prépatence des adultes chez les bovins et les moutons exposés de manière expérimentale. Toutes les douves ont atteint la maturité sexuelle, et le degré d’inégalité reproductive était modéré entre les douves de chacune des infrapopulations et à peu près égal chez les trois espèces hôtes. Ni la taille des douves, ni la fécondité per capita n’ont été limitées par la densité des populations. Ainsi, les paramètres de la valeur adaptative liés à la croissance et à la reproduction étaient à peu près équivalents chez au moins trois espèces d’hôtes définitifs, parmi lesquelles deux sont sympatriques dans les pâturages du parc. La stratégie démographique généraliste de ce trématode a sans doute contribué à sa propagation à l’extérieur de son aire de répartition indigène en Europe.

Date de modification :