Effect of wheat dried distillers grains and enzyme supplementation on growth rates, feed conversion ratio and beef fatty acid profile in feedlot steers.

He, Z.X., He, M.L., Zhao, Y.L., Xu, L., Walker, N.D., Beauchemin, K.A., McAllister, T.A., et Yang, W.-Z. (2015). « Effect of wheat dried distillers grains and enzyme supplementation on growth rates, feed conversion ratio and beef fatty acid profile in feedlot steers. », Animal, 9(10), p. 1740-1746. doi : 10.1017/S1751731115000944  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude visait à déterminer 1) l’effet de l’ajout de drêches de blé séchées avec solubles (DBSS); et 2) l’effet de la supplémentation, avec des enzymes alimentaires (EA; Econase XT), d’une ration de finition contenant des DBSS sur le profil des acides gras du muscle pars costalis diaphragmatis des bovins de boucherie. Au total, 160 bouvillons de race croisée d’un an ont été groupés selon leur poids initial (495 ± 38 kg) et répartis au hasard dans 16 enclos (10 têtes/enclos). Un des traitements suivants a été attribué de manière aléatoire à chacun des quatre enclos : 1) témoin (TÉM); 10 % d’ensilage d’orge et 90 % de concentré à base de grain d’orge (pourcentage en fonction de la matière sèche [MS]); 2) ration contenant 30 % DBSS en remplacement du grain d’orge, sans EA (DBG); 3) ration DBG supplémentée avec une faible quantité d’EA (DBGF; 1 ml EA/kg MS); et 4) ration DBG supplémentée avec une quantité élevée d’EA (2 ml EA/kg MS). Des échantillons du muscle pars costalis diaphragmatis ont été prélevés à l’abattage des bovins, à la fin de la période de finition (120 jours), pour laquelle poids vif ciblé était de 650 kg. Nous n’avons constaté aucune différence dans la consommation de matière organique, le poids corporel final ou le gain quotidien moyen entre les traitements. Toutefois, chez les bouvillons qui avaient reçu les DBG, l’indice de consommation était plus élevé (p < 0,01) que chez ceux qui avaient reçu la ration TÉM, et l’augmentation de la quantité d’EA dans les rations à base de DBSS a eu tendance (p < 0,10) à réduire de façon linéaire l’indice de consommation. Dans l’évaluation des effets des rations de DBG sans EA, la concentration des acides gras polyinsaturés (AGPI) totaux dans le muscle a eu tendance à être supérieure (p < 0,10) chez les bovins qui avaient reçu la ration DBG que chez ceux qui avaient reçu la ration TÉM. De plus, l’ajout de DBSS a entraîné une augmentation (p < 0,05) de la concentration d’acide linoléique conjugué et d’acide vaccénique dans le muscle ainsi qu’un rapport accru (p < 0,05) d’AGPI n-6/AGPI n-3 par comparaison aux valeurs observées chez les bouvillons qui avaient reçu la ration TÉM. L’augmentation de la quantité d’EA dans les rations à base de DBSS n’a pas modifié la concentration des acides gras individuels ni celle des acides gras totaux. Ces résultats semblent indiquer que l’ajout de DBSS dans la ration de finition pourrait améliorer le profil des acides gras du bœuf, ce qui pourrait être bénéfique pour la santé humaine.

Date de modification :