Energy Requirements for Alternative Food Processing Technologies-Principles, Assumptions, and Evaluation of Efficiency.

Rodríguez-Gonzále, O., Buckow, R., Koutchma, T., et Balasubramaniam, V.M. (2015). « Energy Requirements for Alternative Food Processing Technologies-Principles, Assumptions, and Evaluation of Efficiency. », Comprehensive Reviews in Food Science and Food Safety, 14(5), p. 536-554. doi : 10.1111/1541-4337.12142  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les technologies de rechange pour la conservation des aliments comprennent des substituts des méthodes de chauffage pouvant présenter des avantages comme la réduction de la consommation d’énergie. Le traitement à haute pression (THP), la filtration sur membrane (FM), les champs électriques pulsés (CEP) et les rayons ultraviolets (UV) constituent des exemples d’autres technologies de conservation dont l’intérêt commercial est croissant. Ces technologies fonctionnent selon 4 modes de transfert d’énergie : transfert de mouvement, de chaleur, d’énergie électromagnétique et de photons. La présente étude visait à : 1) examiner les principes fondamentaux des besoins énergétiques de 4 technologies de transformation des aliments de rechange, comme le THP, la FM, les CEP et les UV, ainsi que le traitement conventionnel à haute température courte durée (HTST), 2) établir une base de comparaison de la consommation énergétique entre les technologies ou dans une même technologie, 3) évaluer les besoins en énergie spécifique des 5 technologies pour atteindre le rendement exigé en matière de sécurité pour le jus de pomme. Pour chaque technologie, nous avons examiné l’évaluation de l’énergie selon trois niveaux, dont l’énergie interne, l’énergie appliquée et l’énergie consommée. La comparaison de l’énergie spécifique pour les 5 technologies était fondée sur des données publiées dans des articles scientifiques portant sur l’inactivation d’Escherichia coli dans le jus de pomme. D’après l’analyse de la consommation énergétique de ces technologies, nous avons conclu que les méthodes faisant appel à la FM et aux UV consommeraient moins d’énergie spécifique que le traitement HTST, les CEP et THP. Nous avons également étudié les différences de consommation énergétique dans chaque groupe de technologies, et celles-ci pourrait être attribuées aux différences liées aux systèmes. Les différences de consommation énergétique dans chaque groupe de technologies montrent que la plupart d’entre elles pourraient être améliorées.

Date de modification :