Réaction relative des nouveaux cultivars d'orge brassicole à la hausse du taux d'application des engrais azotés dans l'ouest du Canada.

O'Donovan, J.T., Anbessa, Y., Grant, C.A., MacLeod, A., Edney, M.J., Izydorczyk, M.S., Turkington, T.K., Juskiw, P.E., Lafond, G.P., May, W.E., Harker, K.N., Johnson, E.N., Beres, B.L., McAllister, T.A., Smith, E.G., et Chapman, W. (2015). « Réaction relative des nouveaux cultivars d'orge brassicole à la hausse du taux d'application des engrais azotés dans l'ouest du Canada. », Canadian Journal of Plant Science, 95(5), p. 831-839. doi : 10.4141/cjps-2014-415  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Chaque année, on ne retient qu'environ 25% de l'orge (Hordeum vulgare L.) cultivée dans l'Ouest canadien pour le maltage en raison de problèmes de qualité. Bien qu'ils augmentent le rendement, les engrais azotés (N) altèrent aussi parfois la qualité en portant la teneur en protéines à un niveau inacceptable. La présente étude devait comparer la réaction de cultivars d'orge brassicole relativement nouveaux (Bentley, Major, CDC Meredith et Merit 57) à un taux d'application croissant d'engrais N à celle d'AC Metcalfe, la variété d'orge brassicole la plus cultivée. Des expériences ont été réalisées à sept endroits, dans l'ouest du Canada, en 2010, 2011 et 2012. Les engrais azotés ont été épandus par bande aux semis, à raison de 0, 30, 60, 90 ou 120 kg par hectare. Toutes les nouvelles variétés ont donné un rendement supérieur (de 5 à 11%) à celui d'AC Metcalfe. Le rendement en grains d'orge et la teneur en protéines augmentent avec le taux de fertilisation. Cependant, Merit 57, CDC Meredith et Bentley produisent nettement moins de protéines qu'AC Metcalfe et Major en réaction aux engrais azotés. Les nouveaux cultivars se caractérisent par une meilleure utilisation du N qu'AC Metcalfe, peut-être parce qu'une plus grande proportion de l’élément sert à synthétiser la chlorophylle des feuilles. La plus forte concentration de chlorophylle dans les feuilles pourrait avoir accru la photosynthèse et permis une meilleure assimilation du N lors de la formation du grain. Bentley est la variété qui talle le moins et donne les grains les plus ventrus, Merit 57 étant celle qui produit le moins de grains de ce type. CDC Meredith est le cultivar le plus sujet à la verse, suivi de Merit 57, Major et Bentley résistant le mieux à ce problème, surtout aux taux d'application plus élevés des engrais N. Merit 57 et CDC Meredith prennent plus de temps à parvenir à maturité que les autres cultivars, mais donnent un bon rendement aux endroits où la période végétative est relativement brève.

Date de modification :