Integrated analysis for improving export of sweet cherries and how a small industry can compete by focusing on premium quality.

Toivonen, P.M.A. (2015). « Integrated analysis for improving export of sweet cherries and how a small industry can compete by focusing on premium quality. », Acta Horticulturae (ISHS), 1079, p. 71-82.

Résumé

L’industrie de la cerise douce de la Colombie-Britannique, qui avoisine l’énorme industrie des États‑Unis, dépend des marchés d’exportation qui sont prêts à payer des prix plus élevés. La qualité supérieure des exportations repose sur de gros fruits de grande qualité et des tiges vertes. Étant donné que la récolte des cerises douces à une maturité plus tardive permet d’obtenir une meilleure qualité gustative, les efforts ont été concentrés sur la récolte d’un fruit plus mature. La tige n’est pas comestible, mais est importante pour l’effet visuel et constitue un indicateur de fraîcheur. Les premiers travaux sur les cerises douces destinées à l’exportation étaient axés sur la conservation de la teinte vert vif des tiges jusqu’à un maximum de six semaines d’entreposage, et les détails de ces travaux seront abordés dans le présent article. La mise au point de cultivars tardifs était nécessaire pour prolonger la saison au-delà de celle des cultures aux États-Unis. Le cultivar 'Sweetheart' est devenu le plus fiable pour les expéditions conteneurisées par voie maritime. Nous avons déterminé les caractéristiques essentielles aux expéditions conteneurisées de cerises douces et présenterons les données sur le potentiel d’expédition ainsi que sur la chaleur respiratoire. Nous avons évalué la logistique entourant les étapes de la récolte à l’emballage et l’incidence des écarts relatifs à la logistique sur la qualité des cerises douces vendues sur le marché pour établir des spécifications de manutention optimale. Il est essentiel de protéger les fruits récoltés avec des bâches réfléchissantes durant l’expédition afin de prévenir le brunissement des tiges et d’améliorer la qualité des fruits. Le refroidissement des fruits, cueillis à une maturité plus tardive, après leur emballage est également obligatoire afin de maintenir la qualité de façon sûre. Un facteur qui semble n’avoir aucune incidence importante sur la qualité lors de l’expédition est le matériel d’emballage en plastique ou le type de revêtement intérieur de la boîte. Le gage de qualité supérieure des cerises douces expédiées par conteneurs dépend de nombreux facteurs, lesquels doivent tous être maximisés.

Date de modification :