Resserrement empirique de la valeur d’énergie nette de la dreˆche de distillerie de maΪs avec solubles (á teneur réduite en huile) pour les porcs en croissancefinition.

Smit, M.N., Zamora, V., Young, M.G., Campbell, N.G., Uttaro, B., et Beltranena, E. (2015). « Resserrement empirique de la valeur d’énergie nette de la dreˆche de distillerie de maΪs avec solubles (á teneur réduite en huile) pour les porcs en croissancefinition. », Canadian Journal of Animal Science, 95(2), p. 225-241. doi : 10.4141/CJAS-2014-106  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude avait pour but le resserrement de la valeur d’énergie nette (NE – « net energy ») de la drêche de distillerie de maïs avec solubles (à teneur réduite en huile) (RO-cDDGS – « reduced-oil corn distillers’ dried grains and solubles ») en évaluant la réponse des porcs à l'alimentation par diètes formulées pour accroître la valeur NE présumée de RO-cDDGS selon la performance de croissance, l’épaisseur du gras dorsal (vif) et profondeur de la longe, les caractéristiques de la carcasse et la composition tissulaire des coupes primaires de porc. L'attente était un changement brusque dans la pente de la réponse au point où la valeur NE des RO-cDDGS serait alors identifiée. Au total, 1056 porcs croisés (31,7 kg) logés dans 48 enclos selon le genre ont été nourris aux diètes qui incluaient 30 % RO-cDDGS (6,7 % selon une extraction à l’éther) avec des valeurs NE présumées de 1,7 ; 1,85 ; 2,0 ; 2,15 ; 2,3 ; ou 2,45 Mcal kg−1 sur cinq périodes de croissance (Grower 1 : jour 0 à 21, Grower 2 : jour 22 à 42, Grower 3 : jour 43 à 63, Finisher 1 : jour 64 à 76, Finisher 2 : jour 77 à poids de marché). Le poids corporel (BW – « body weight ») des porcs a été mesuré et la disparition de la nourriture (ADFI – « average daily feed intake ») calculée par enclos aux jours 0, 21, 42, 63, 76 et chaque semaine par la suite jusqu'au poids ciblé d'abattage (120 kg). Pendant toute la période étudiée (jours 0 à 76), une croissance de la valeur NE présumée de RO-cDDGS a augmenté l'ADFI et l'apport de lysine total de façon linéaire (P<0,01), n'a pas eu d'effet sur la consommation de NE ni du gain moyen quotidien (ADG – « average daily gain »), a réduit l'efficience alimentaire de façon quadratique (P<0,05), a réduit de façon linéaire ((P<0,05) l’épaisseur du gras dorsal (vif) et le ratio gras dorsal:profondeur de la longe et n'a pas eu d'effet sur les caractéristiques de carcasse ni la composition tissulaire des coupes primaires des porcs. L'analyse de régression segmentée n'a identifié un changement de pente que pour l'ADG de carcasse et de viande maigre à 1,85 Mcal kg−1. Ces résultats indiquent que l'approche expérimentale entreprise n'a pas été fiable pour cibler la valeur NE des RO-cDDGS puisque la réduction de NE alimentaire était trop petite (0,03 Mcal kg−1 jour), ce qui limitait le changement du ratio Lys:NE alimentaire avec une augmentation de la valeur NE présumée des RO-cDDGS. L'approche s'est soldée par de petits changements progressifs dans la pente plutôt qu'un point clairement identifiable où l'on pouvait conclure que la contribution incrémentale d’énergie alimentaire des RO-cDDGS changeait la réponse d'une variable précise.

Date de modification :