Effect of dietary protein level and rumen-protected amino acid supplementation on amino acid utilization for milk protein in lactating dairy cows.

Lee, C., Giallongo, F., Hristov, A.N., Lapierre, H., Cassidy, T.W., Heyler, K. S., Varga, G. A., et Parys, C. (2015). « Effect of dietary protein level and rumen-protected amino acid supplementation on amino acid utilization for milk protein in lactating dairy cows. », Journal of Dairy Science (JDS), 98(3), p. 1885-1902. doi : 10.3168/jds.2014-8496  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans cette étude, nous avons examiné l’effet de l’apport en protéines métabolisables (PM) et de la supplémentation en lysine et en méthionine non digérées dans le rumen sur la productivité, la digestibilité des éléments nutritifs, les pertes d’azote urinaire, la digestibilité apparente des acides aminés (AA) alimentaires dans l’ensemble du tube digestif et l’efficacité de l’utilisation des AA dans la synthèse des protéines du lait chez la vache laitière. L’expérience a porté sur huit vaches Holstein munies d’une canule ruminale réparties selon un plan en carré latin répété de 4 × 4 avec des périodes d’essai de 21 jours. Les traitements administrés étaient les suivants : 1) ration adéquate en PM (APM; bilan de PM −24 g/j); 2) ration carencée en PM (CPM; bilan PM de −281 g/j); 3) ration CPM supplémentée avec 100 g de lysine non digérée dans le rumen (LysNDR)/vache par jour (apport estimé en lysine = 24 g/j; CPML; bilan de PM de −305 g/j); et 4) ration CPML supplémentée avec 24 g de méthionine non digérée dans le rumen (MetNDR)/vache par jour (apport estimé en méthionine = 15 g/j; CPMLM; bilan de PM de −256 g/j). Les rations n’ont eu aucun effet sur la digestibilité des éléments nutritifs dans l’ensemble du tube digestif, la production de lait et la composition du lait, mais les rations CPM ont entraîné des diminutions de l’excrétion d’azote urinaire et du potentiel d’émission d’ammoniac du fumier. Comparativement à la ration APM, la CPMLM a entraîné une augmentation de la concentration plasmatique de méthionine. L’ajout de LysNDR n’a pas eu d’effet sur la concentration de lysine plasmatique. La concentration de la plupart des AA dans les protéines du lait était supérieure ou avait tendance à être supérieure avec la ration CPMLM par rapport à la CPML. Sauf pour les AA non digérés dans le rumen (c.-à-d. la méthionine et la lysine), la digestibilité apparente des AA alimentaires dans l’ensemble du tube digestif était généralement plus élevée avec les rations CPM, variant de 33 % (Arg, ration APM) à 67 % (Thr, ration CPML). La récupération apparente des AA alimentaires dans les protéines du lait a suivi la même tendance, étant supérieure avec les rations CPM qu’avec les rations APM, et généralement inférieure pour la lysine et la méthionine avec les rations supplémentées en AA non digérés dans le rumen comparativement aux rations APM et CPM. Il semble que les AA non digérés dans le rumen n’aient pas été utilisés pour la synthèse de protéines laitières dans les conditions expérimentales de notre étude. La récupération des AA dans les protéines du lait variait d’environ 17 % (Ala) à 70 % (Pro). Le taux de récupération des AA essentiels (AAE) dans les protéines du lait était d’environ 54 % pour la ration CPM et de 49 % pour la ration APM. L’efficacité d’utilisation estimée des AAE digestibles pour la synthèse de protéines laitières était généralement plus élevée avec les rations CPM qu’avec la ration APM. L’analyse des courbes de décroissance de la lysine et de la méthionine plasmatiques marquées (dose pulsée dans l’abomasum de 15N-Lys et de 13C-Met) a révélé une tendance d’extraction plus rapide de la lysine et de la méthionine plasmatiques avec les rations carencées en PM comparativement à la ration APM. Dans l’ensemble, les résultats de cette étude confirment les conclusions des analyses précédentes selon lesquelles l’efficacité d’utilisation des AAE de l’alimentation s’accroît avec la diminution de l’apport en AA de PM.

Date de modification :