Effect of abomasal or ruminal administration of citrus pulp and soybean oil on milk fatty acid profile and antioxidant properties.

de Lima, L.S., Santos, G.T.D., Schogor, A.L.B., de Marchi, F.E., de Souza, M.R., Santos, N.W., Santos, F.S., et Petit, H.V. (2015). « Effect of abomasal or ruminal administration of citrus pulp and soybean oil on milk fatty acid profile and antioxidant properties. », Journal of Dairy Research, 82(3), p. 265-271. doi : 10.1017/S0022029915000187  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’huile de soja (HS) est riche en acides gras (AG) polyinsaturés, et sa non-dégradabilité dans le rumen peut contribuer à augmenter la proportion d’AG polyinsaturés dans la matière grasse du lait. La pulpe d’agrume (PA) est une source d’antioxydants, mais on dispose de peu de données sur les effets de son administration sur les propriétés du lait. Nous avons fait cette étude pour déterminer le rôle des microorganismes du rumen dans le transfert des antioxydants de la PA au lait lorsque les vaches reçoivent de l’huile de soja comme source d’AG polyinsaturés. Quatre vaches Holstein en lactation munies d’une canule ruminale ont été réparties selon un plan expérimental en carré latin 4 × 4 et une disposition factorielle des traitements de 2 × 2. Les traitements étaient les suivants : (1) HS administrée dans le rumen; (2) HS administrée par perfusion dans l’abomasum; (3) HS + PA administrées dans le rumen et (4) HS + PA administrées par perfusion dans l’abomasum. Le produit et le site d’administration n’ont eu aucun effet sur le rendement en composantes du lait. Les concentrations de polyphénols et de flavonoïdes totaux, réduisant la puissance et la production des hydroperoxydes de diènes conjugués (DC) dans le lait, n’ont pas été touchées par les produits, mais l’administration par perfusion dans l’abomasum a augmenté la production de DC par rapport à l’administration dans le rumen. Les produits n’ont pas non plus influé sur le profil des AG dans la matière grasse du lait. Cependant, les vaches ayant reçu les produits par perfusion dans l’abomasum ont présenté des proportions plus faibles d’AG à chaîne courte et mono-insaturés, et des proportions plus élevées d’AG polyinsaturés, oméga-3 et oméga-6 dans la matière grasse du lait par rapport aux vaches qui avaient reçu les produits dans le rumen, ce qui a amélioré les effets bénéfiques du lait. L’administration d’huile de soja et de PA (0,2 + 1,0 kg/j) dans le rumen ou dans l’abomasum a donné un lait aux propriétés antioxydantes similaires, ce qui indique que les microorganismes présents dans le rumen ne jouent pas un grand rôle dans la métabolisation des antioxydants de la PA.

Date de modification :