A Novel Peptide-Binding Motifs Inference Approach to Understand Deoxynivalenol Molecular Toxicity.

Hassan, Y.I., Watts, C., Li, X.-Z., et Zhou, T. (2015). « A Novel Peptide-Binding Motifs Inference Approach to Understand Deoxynivalenol Molecular Toxicity. », Toxins, 7(6), p. 1989-2005. doi : 10.3390/toxins7061989  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le désoxynivalénol (DON) est une sorte de tricothécène de type B, une mycotoxine, qui est souvent détectée dans les céréales et les grains partout dans le monde. La faible tolérance à cette mycotoxine, particulièrement chez les animaux monogastriques, témoigne de sa puissance biologique. La toxicité du DON est habituellement attribuée à sa capacité d’inhiber la biosynthèse des protéines ribosomiques, mais des outils moléculaires récemment mis au point ont permis de découvrir de nouveaux mécanismes qui précisent le profil toxicologique de la substance et permettent de mieux comprendre les différents symptômes associés à son exposition. Dans cet article, nous résumons les mécanismes de toxicité du DON récemment mis au jour et expliquons comment des changements dans la structure du produit en modifient la puissance. Nous explorons, en outre, comment mieux comprendre les cibles cellulaires du DON et leurs rôles dans la toxicité de la substance, sa clairance et la détoxification, par des approches de bio-informatique.

Date de modification :