Biocontrol potential of a native species of Trichoderma longibrachiatum against Meloidogyne incognita.

Zhang, S., Gan, Y.T., et Xu, B. (2015). « Biocontrol potential of a native species of Trichoderma longibrachiatum against Meloidogyne incognita. », Applied Soil Ecology, 94, p. 21-29. doi : 10.1016/j.apsoil.2015.04.010  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

À l’échelle mondiale, le nématode Meloidogyne incognita est l’un des plus importants phytoparasites du concombre présents dans le sol. La mise au point et l’utilisation d’agents de lutte biologique efficaces et sans danger pour l’environnement représentent une option de lutte idéale contre ce phytoparasite. Dans le cadre de cette étude, nous avons évalué le potentiel du Trichoderma longibrachiatum, champignon originaire de Chine, à titre d’agent de lutte biologique contre le M. incognita. In vitro, à des concentrations allant de 1,5 × 105 à 1,5 × 107 conidies ml-1, le T. longibrachiatum a eu un impact létal et parasite important chez les juvéniles de stade 2 du M. incognita et, à la concentration de 1,5 × 107 conidies ml-1, a inhibé et parasité plus de 88 % des juvéniles de stade 2 14 jours après les traitements. Des observations sous microscope ont révélé qu’après reconnaissance mutuelle, les conidies du T. longibrachiatum ont adhéré aux téguments des juvéniles de stade 2, germé, produit un grand nombre d’hyphes et pénétré les téguments de leur hôte et se sont reproduites sur la surface des juvéniles de stade 2. Le métabolite produit par le T. longibrachiatum a entraîné une déformation et parfois la dissolution complète de la surface des juvéniles de stade 2. L’activité protéasique maximale du T. longibrachiatum s’établissait à 3,35 U min-1 ml-1 au 5e jour suivant le traitement des juvéniles de stade 2. Dans des expériences en serre, le T. longibrachiatum a, à des concentrations allant de 1,5 × 105 à 1,5 × 107 conidies ml-1, réduit les taux d’infection par le M. incognita et induit chez le concombre une augmentation de la hauteur des plantes, de la longueur des racines et du poids à l’état frais des tiges et des racines par rapport aux valeurs observées chez les échantillons témoins. Le T. longibrachiatum est considéré comme un candidat prometteur à titre d’agent de lute biologique efficace contre le M. incognita.

Date de modification :