Effect of long-term fertilization on free-living nematode community structure in Mollisols.

Pan, F.J., Han, X.Z., McLaughlin, N.B., Han, X., Li, C., Zhao, D., Zhan, L.-L., et Xu, Y.L. (2015). « Effect of long-term fertilization on free-living nematode community structure in Mollisols. », Journal of Soil Science and Plant Nutrition, 15(1), p. 129-141. doi : 10.4067/S0718-95162015005000011  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans le cadre de cette étude, nous avons évalué l’impact d’un traitement prolongé prévoyant l’application combinée de lisier de porc et d’un engrais chimique (MCF) ou seulement d’un engrais chimique (CF) sur les nématodes menant une existence libre. Le modèle d’application s’est prolongé sur 14 ans dans des mollisols et comportait les trois traitements suivants : lisier + engrais chimique (MCF), engrais chimique (CF) et aucun engrais (NF). Au total, 26 genres de nématodes menant une existence libre et répartis en 7 guildes fonctionnelles ont été trouvés dans les champs de maïs, et la structure des communautés des nématodes menant une existence libre différait selon le traitement effectué (MCF, CF ou NF). L’application de lisier de porc a entraîné une augmentation de l’abondance des bactérivores, en particulier des espèces appartenant aux guildes c-p1 (Ba1) et c-p2 (Ba2). L’indice des voies de décomposition (CI) était plus élevé dans les parcelles NF que dans les parcelles MCF et CF, mais l’indice d’amendement (EI) était plus élevé dans les parcelles MCF et CF que dans les parcelles NF. L’indice de structure (SI) le plus élevé a été observé dans les parcelles NF. L’abondance des bactérivores et des Ba1 et Ba2 était corrélée positivement aux concentrations de C organique, de N total, de N assimilable, de P total et de P assimilable, mais celle des fongivores était corrélée uniquement aux concentrations de C organique et à la teneur en eau du sol. Une corrélation négative a été relevée entre l’indice SI, d’une part, et les concentrations de C organique, de N total, de N assimilable, de P total et de P assimilable, d’autre part. Collectivement, ces résultats indiquent que les applications de lisier de porc ou d’engrais chimique normalement effectuées pour accroître les quantités de nutriments dans le sol ont également un impact sur la structure du réseau trophique du sol, au plan biologique, et que les nématodes du sol peuvent faciliter les évaluations agroécologiques des changements induits par l’application prolongée d’engrais dans les champs de maïs établis sur des mollisols.

Date de modification :