Using the DJPheno software for model calibration and validation of apple phenological stages.

Bourgeois, G., Plouffe, D., Beaudry, N., Choquette, D., Chouinard, G., et Bellerose, S. (2015). « Using the DJPheno software for model calibration and validation of apple phenological stages. », Acta Horticulturae (ISHS), 1068, p. 117-124.

Résumé

Des données sur les stades phénologiques des pommiers et les captures d’insectes sont recueillies depuis plus de 30 ans dans de nombreux vergers au Québec, au Canada. Ces données biologiques ont été utilisées pour la mise au point d’un certain nombre de modèles bioclimatiques fondés sur l’approche des degrés-jours cumulatifs. Ces modèles servent principalement d’outils d’aide à la décision, à des fins de phytoprotection. La base de données actuelle peut fournir 200 à 300 ensembles de données, et chacun de ces ensembles peut être jumelé à des données sur la température; le logiciel DJ phéno (estimateur de degrés jours pour la prédiction des stades phénologiques) a donc été mis au point pour déterminer la température constituant le seuil inférieur le plus approprié (Tbase) et les besoins en degrés jours pour l’atteinte de certains stades phénologiques, en vue de la création et l’amélioration de modèles fondés sur les degrés-jours. Nous avons utilisé certaines statistiques, notamment l’écart-type et l’indice d’efficacité de la prévision, pour déterminer le modèle le plus approprié pour les ensembles de données sélectionnés. Dans l’ensemble, nous avons utilisé l’approche pour la prédiction de huit stades phénologiques du pommier, du débourrement à la nouaison. Des données ont été recueillies de 1977 à 2005 dans 13 vergers expérimentaux répartis dans les principales régions productrices de pomme du Québec, pour un total de 286 ensembles de données. Nous avons compilé ces données et les avons analysées au moyen du logiciel DJPheno, pour produire le modèle de degrés-jours suivant : début du calcul le 1er mars, température de base (Tbase) de 5 °C, méthode sinus simple de cumul des degrés jours. Pour évaluer le modèle, nous avons également utilisé une méthode de validation croisée et créé sept sous-ensembles correspondant à différentes régions géographiques de la province. L’écart-type et l’indice d’efficacité de la prévision obtenus pour la validation pour chaque région étaient semblables à ceux obtenus avec le processus d’étalonnage. Selon ces résultats, le modèle de degrés-jours sélectionné avait une excellente capacité de généralisation lorsqu’il était utilisé avec des données météorologiques recueillies dans les régions productrices de pommes du Québec.

Date de modification :