Evaluation of a preharvest bioclimatic model for predicting the risk of Low temperature disorders of stored apples in Canada and France.

Bourgeois, G., Plouffe, D., De Ell, J., et Pitiot, C. (2015). « Evaluation of a preharvest bioclimatic model for predicting the risk of Low temperature disorders of stored apples in Canada and France. », Acta Horticulturae (ISHS), 1068, p. 243-252.

Résumé

Des troubles physiologiques associés aux températures basses, caractérisés par le brunissement de la chair des pommes, peuvent être observés chez les fruits entreposés à long terme en atmosphère contrôlée (AC). Si les températures descendent sous un seuil critique durant l’entreposage en AC, la fréquence et la gravité des LTD peut augmenter, particulièrement si les conditions météorologiques connues durant le développement des pommes ont été favorables à l’apparition de tels troubles. Au Québec, au Canada, les mois de juillet et d’août de la saison de culture 1992 ont été caractérisés par des températures basses et un nombre plus élevé que la normale de journées pluvieuses. Le brunissement vasculaire, ou blettissement, est un trouble associé aux températures basses observé chez les pommes ‘McIntosh’; il a causé d’importantes pertes durant l’entreposage à l’hiver 1993. Au moyen de données recueillies de 1977 à 1995, nous avons mis au point un modèle bioclimatique, nommé LTD-riskV1, qui est fondé sur la température de l’air et le nombre de journées pluvieuses et destiné à prédire le risque de brunissement vasculaire. Les prédictions obtenues reflétaient bien la variation interannuelle des conditions météorologiques au Québec, et les indices de risque les plus élevés ont été obtenus pour la saison de culture 1992, suivie par la saison 2000. Nous avons mis au point une nouvelle version du modèle, LTD-riskV2, qui permet la prédiction en temps réel du risque à partir des données météorologiques pour d’autres régions et l’avons implantée dans le logiciel CIPRA (Computer Center for Agricultural Pest Forecasting). Cette version calcule un indice de risque journalier à partir du stade de la nouaison plutôt que seulement pour certains mois précis. En 2007, en France, les troubles physiologiques associés aux températures basses ont causé de graves dommages et des pertes chez les pommes 'Ariane'. Nous avons mis à l’essai notre modèle, au moyen des données météorologiques recueillies dans trois régions de France, pour vérifier s’il donnait des prédictions de risque adéquates pour ces régions. Dans l’ensemble, le modèle LTD-riskV2 a donné des indices de risque élevés pour une des trois régions en particulier pour la saison de culture 2007, et une fréquence élevée de fruits présentant des troubles physiologiques associés aux températures basses avait effectivement été observée dans cette région. L’ajustement de la température d’entreposage à environ 2,5 °C (plutôt qu’à la température généralement utilisée, de 0,5 °C) permet de réduire le risque d’apparition de troubles physiologiques associés aux températures basses chez les pommes entreposées en AC.

Date de modification :