A host growth based model to time fungicide sprays against Venturia inaequalis.

Carisse, O. et Jobin, T. (2015). « A host growth based model to time fungicide sprays against Venturia inaequalis. », Acta Horticulturae (ISHS), 1068, p. 163-170.

Résumé

Depuis que l’on cultive des pommiers, la tavelure du pommier, causée par le Venturia inaequalis cause de graves dommages aux cultures. Les relations hôte-pathogène, l’écologie du V. inaequalis et l’épidémiologie de la tavelure du pommier ont donc été étudiées en détail. Plusieurs modèles de prédiction et systèmes d’aide à la décision pour la lutte contre la maladie ont été élaborés. Presque tous ces outils sont « axés sur le pathogène », c’est-à-dire fondés sur l’estimation de la présence ou de la quantité d’ascospores matures et sur la gravité prévue de l’infection par les ascospores. Comme la pulvérisation de fongicide contre la tavelure doit se faire durant la période d’émergence rapide des feuilles, une approche davantage axée sur l’hôte a été envisagée. Le système élaboré est fondé sur trois critères permettant de déterminer le moment optimal pour les applications de fongicide contre les infections primaires : le nombre de feuilles non protégées, la disponibilité des ascospores et le risque d’infection selon le tableau de Mills modifié. L’évaluation du risque d’infection se fait quotidiennement, mais des données météorologiques horaires sont nécessaires pour calculer les degrés-jours et déterminer le début des épisodes de précipitations, la durée d’humectation et la température. Nous avons évalué cette approche de 2008 à 2010 chez le cultivar 'McIntosh', qui est sensible à la tavelure. Par rapport au programme de pulvérisation standard, cette approche permet de mieux choisir le moment d’appliquer les fongicides, de réduire au minimum l’utilisation de fongicides à risque élevé et de diminuer considérablement l’impact sur l’environnement.

Date de modification :