Development of chilling and forcing relationships for modeling spring phenology of apple and sweet cherry.

Neilsen, D., Losso, I., Neilsen, G.H., et Guak, S. (2015). « Development of chilling and forcing relationships for modeling spring phenology of apple and sweet cherry. », Acta Horticulturae (ISHS), 1068, p. 125-132.

Résumé

Compte tenu du changement climatique, la superficie consacrée à la culture de plantes peu rustiques augmente au Canada, ce qui entraîne des risques de dommages causés par la gelée printanière. L’évaluation de la possibilité de cultiver certaines espèces à l’échelle régionale, aujourd’hui et à l’avenir, nécessite l’utilisation de modèles de débourrement et de développement des boutons floraux. Nous avons eu recours à des expériences en conditions contrôlées et à des observations sur le terrain pour élaborer des modèles d’endodormance (refroidissement), de débourrement (forçage) et de développement des boutons floraux, en fonction de la température, chez le pommier et le cerisier à cerises douces. Les erreurs absolues moyennes chez le pommier et le cerisier à cerises douces se sont établies à 1,6-2,0 jours pour l’estimation de la date de pleine floraison et à 2,8 et 2,5 jours, respectivement, pour l’estimation des stades de développement des fleurs entre le débourrement et la pleine floraison. Nous avons constaté que les variations des dates de pleine floraison et les erreurs absolues moyennes étaient similaires pour des ensembles de données spatiales à court terme (3 ans), représentant une vaste gamme de microclimats, et des ensembles de données recueillies à plus long terme dans une même localité (71 ans pour le pommier et 14 ans pour le cerisier à cerises douces). Ces ensembles ont donc été jugés appropriés pour la vérification des modèles.

Date de modification :