Association between functional candidate genes and organoleptic meat traits in intensively-fed beef.

Avilés, C., Peña, F., Polvillo, O., Barahona, M., Campo, M.M., Sañudo, C., Juárez, M., Horcada, A., Alcalde, M.J., et Molina, A.C.T. (2015). « Association between functional candidate genes and organoleptic meat traits in intensively-fed beef. », Meat Science, 107, p. 33-38. doi : 10.1016/j.meatsci.2015.04.005  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Cette étude visait à évaluer l’association entre le polymorphisme d’un seul nucléotide dans les gènes CAPN1, CAST, DGAT1, FABP4, LEP, RORC et SCD1 et la qualité sensorielle de la viande de bovins commerciaux d’élevages intensifs (races Charolais, Limousin et Retinta). Nos travaux ont porté sur une population de bovins espagnols communs et a permis d’évaluer l’association entre des marqueurs et des caractéristiques sensorielles. Au total, 161 taureaux ont été répartis dans deux parcs d’engraissement où ils ont reçu une ration de finition différente. Des steaks vieillis pendant 7 et 21 jours ont été évalués par un groupe d’experts et un groupe de non‑experts. Nous avons constaté un effet significatif d’association et de substitution allélique pour les marqueurs UoG-CAST, LEP: g.73C > T et SCD1: g.878T > C sur les différents descripteurs évalués par un groupe de consommateurs (tendreté et acceptabilité globale). Il s’agit de la première étude de la sorte sur une population de bovins espagnols commerciaux. Les résultats montrent que les gènes CAST, LEP et SCD1 peuvent avoir un effet sur les différentes mesures de la qualité sensorielle de la viande.

Date de modification :