Efficacy of Bacillus subtilis QST 713 formulations, copper hydroxide, and their tank mixes on bacterial spot of tomato.

Abbasi, P.A. et Weselowski, B. (2015). « Efficacy of Bacillus subtilis QST 713 formulations, copper hydroxide, and their tank mixes on bacterial spot of tomato. », Crop Protection, 74, p. 70-76. doi : 10.1016/j.cropro.2015.04.009  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

La présente étude visait à évaluer les effets sur la gale bactérienne de la tomate et le rendement fruitier de traitements foliaires de Bacillus subtilis QST 713, sous forme de poudre mouillable (Serenade MAX ou QRD 141) ou de suspension aqueuse (Serenade ASO ou QRD 145), seul ou en mélange en cuve avec de l’hydroxyde de cuivre. Nous avons établi des parcelles dans des champs situés à London, en Ontario, au Canada, durant les saisons de culture 2007 à 2010 et avons inoculé aux plantes une suspension cellulaire de l’agent de la gale bactérienne. Le biofongicide en suspension aqueuse a entraîné une diminution de la gravité de la gale bactérienne sur le feuillage des plants de tomate par rapport au traitement témoin (eau) durant 3 des 4 années de l’étude lorsqu’il était utilisé seul, mais durant les 4 années lorsqu’il était appliqué en mélange en cuve avec de l’hydroxyde de cuivre. Le biofongicide en poudre mouillable n’a pas permis de diminution constante de la gravité de la gale bactérienne sur le feuillage des plants de tomate lorsqu’il était utilisé seul, mais a entraîné une diminution de la gravité de la maladie durant 3 de 4 années lorsqu’il était appliqué en mélange en cuve avec de l’hydroxyde de cuivre. L’hydroxyde de cuivre utilisé seul a lui aussi permis une diminution de la gravité de la maladie sur le feuillage durant 3 des 4 années. Les traitements de biofongicide et l’hydroxyde de cuivre n’ont pas permis de diminution constante du pourcentage de fruits touchés par la maladie. En outre, aucun des traitements n’a eu d’effet systématique sur le rendement commercialisable. Le biofongicide en poudre mouillable appliqué en mélange en cuve avec de l’hydroxyde de cuivre a permis une augmentation du rendement en fruits seulement durant les 2 premières années, mais on ignore ce qui explique cette augmentation. Selon nos résultats, le biofongicide et l’hydroxyde de cuivre, combinés ou utilisés séparément, permettent une diminution modérée de la gravité de la gale bactérienne.

Date de modification :