Study on Dendrobium officinale O-acetyl-glucomannan (Dendronan®): Part VI. Protective effects against oxidative stress in immunosuppressed mice.

Huang, X.-J., Nie, S-P., Cai, H.-L., Zhang, G., Cui, S.W., Xie, M-Y., et Phillips, G.O. (2015). « Study on Dendrobium officinale O-acetyl-glucomannan (Dendronan®): Part VI. Protective effects against oxidative stress in immunosuppressed mice. », Food Research International, 72, p. 168-173. doi : 10.1016/j.foodres.2015.01.035  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans cette étude, nous avons examiné l’activité antioxydante du Dendrobium officinale et celle des fractions de polysaccharides brute et purifiée de la plate, chez des souris traitées au cyclophosphamide. Tous les échantillons examinés ont révélé une protection contre le stress oxydatif, dont une augmentation de l’activité de la catalase, de la superoxyde dismutase et de la glutathione peroxydase, ainsi qu’une diminution de la teneur en malondialdéhyde dans le sérum, le thymus et le foie. Le degré de protection était presque équivalant à celui observé avec l’administration des fractions brute et purifiée de polysaccharides, indiquant que ces substances sont le principal composant bioactif, tel que mis en évidence par l’indice du thymus et l’indice hépatique. Ces résultats, combinés à ceux que nous avons obtenus dans les travaux précédents sur la structure, nous permettent de supposer que les liaisons β-(1 → 4)-mane et O-acétyl pourraient être les principales causes pour lesquelles la fraction de polysaccharides purifiée (Dendronan®) a donné les valeurs les plus élevées.

Date de modification :