Composition of flaxseed recovered from the faeces of dairycows fed different proportions of whole flaxseed in the diet.

Côrtes, C., Kazama, R., da Silva-Kazama, D.C., Santos, G.T.D., Zeoula, L.M., et Petit, H.V. (2015). « Composition of flaxseed recovered from the faeces of dairycows fed different proportions of whole flaxseed in the diet. », Animal Feed Science and Technology, 204, p. 9-17. doi : 10.1016/j.anifeedsci.2015.03.009  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réparti trois vaches Holstein multipares en lactation pesant en moyenne 699 kg (erreur type = 76,2) suivant un plan d’expérience en carré latin 3 × 3 pour déterminer le profil nutritif des graines de lin récupérées des fèces de vaches laitières ayant reçu différentes quantités de graines de lin entières, et pour comparer la composition chimique des graines de lin alimentaires à celle des graines de lin des fèces. Les trois traitements alimentaires étaient composés de trois rations totales mélangées contenant 50, 75 ou 100 g de graines de lin entières par kg de matière sèche (MS). Nous avons aussi déterminé la production de lait, la composition du lait et la digestibilité apparente dans l’ensemble du tube digestif. L’ingestion de MS, le rendement en lait et la composition du lait, la production des composants du lait et la digestibilité apparente des fibres au détergent acide (FDA) et de l’extrait à l’éther (EE) dans l’ensemble du tube digestif étaient comparables d’un traitement à l’autre. La digestibilité apparente de la MS et des protéines brutes (PB) dans l’ensemble du tube digestif a diminué de façon linéaire avec l’augmentation de la concentration de graines de lin entières dans la ration et la digestibilité apparente des fibres au détergent neutre (FDN) dans l’ensemble du tube digestif a varié de façon quadratique. La composition des graines de lin récupérées des fèces des vaches ayant reçu les trois rations était généralement similaire. Les concentrations de PB et d’EE dans les graines de lin des fèces étaient respectivement plus basses et plus élevées comparativement aux graines de lin consommées par les vaches, et aucune différence n’a été observée dans les concentrations de FDN et de FDA. La proportion des acides gras 14:0, 15:0, 16:0, 17:0, trans11‑18:1, cis9,trans11‑18:2 et 20:0 dans les graines de lin des fèces a diminué de façon linéaire avec l’accroissement de la proportion de graines de lin alimentaires, et celle de l’acide gras cis9,12,15‑18:3 a augmenté. La proportion des acides gras 16:0 et cis9‑16:1 a diminué de façon linéaire et celle des acides gras trans9‑18:1, trans13+14‑18:1+cis6+8‑18:1, 19:0, cis9,cis12,cis15‑18:3 a augmenté de façon linéaire dans le gras du lait avec l’augmentation des quantités de graines de lin entières dans la ration. La quantité de graines de lin récupérées dans les fèces a augmenté parallèlement avec la quantité consommée. Cependant, la baisse linéaire de la digestibilité apparente de la MS et des PB dans l’ensemble du tube digestif, observée avec la proportion accrue de graines de lin entières dans la ration, ainsi que la tendance vers une meilleure digestibilité apparente des FDN dans l’ensemble du tube digestif chez les vaches ayant reçu 50 g de graines de lin par kg de MS par comparaison aux vaches ayant reçu une plus grande quantité de graines de lin entières donnent à penser que la consommation de plus de 50 g de graines de lin entières par kg de MS aurait des effets négatifs sur la productivité des vaches laitières.

Date de modification :