Sparse-flowering Orchardgrass is Stable Across Temperate North America.

Casler, M.D., Papadopoulos, Y.A., Bittman, S., Mathison, R.D., Min, D.H., Robins, J.G., Cherney, J.H., Acharya, S.N., Belesky, D.P., Bowley, S., Coulman, B.E., Drapeau, R., Ehlke, N.J., Hall, M.H., Leep, R.H., Michaud, R., Rowsell, J., Shewmaker, G.E., Teutsch, C.D., et Coblentz, W.K. (2013). « Sparse-flowering Orchardgrass is Stable Across Temperate North America. », Crop Science, 53(5), p. 1870-1877. doi : 10.2135/cropsci2013.01.0055  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le dactyle pelotonné (Dactylis glomerata L.) est une composante importante de nombreux pâturages de la zone tempérée de l’Amérique du Nord. Une floraison hâtive et abondante dans les pâturages constitue un problème parce que le bétail refuse de consommer les tiges florifères. L’objectif de la présente étude était de déterminer la stabilité et l’impact agronomique de populations de dactyle pelotonné à floraison clairsemée récemment créées, dans l’ensemble de la zone tempérée de l’Amérique du Nord. Six cultivars, soit trois cultivars à floraison clairsemée et trois à floraison normale, ont été cultivés dans 21 localités dans la zone tempérée de l’Amérique du Nord, et nous nous sommes intéressés à la densité de panicules, à la date d’épiaison et au rendement fourrager. Par rapport aux cultivars à floraison normale, les cultivars à floraison clairsemée ont présenté 57 % de moins de panicules, mais cette différence était fortement tributaire de la température hivernale moyenne, les cultivars à floraison normale étant deux fois plus sensibles à la température que les cultivars à floraison clairsemée. Comparativement aux cultivars à floraison normale, les cultivars à floraison clairsemée ont présenté un rendement fourrager d’environ 24 à 32 % inférieur pour la première récolte, et de 2 à 9 % pour les récoltes suivantes, la température hivernale moyenne n’entrant pas en jeu ici. Le fait que les cultivars à floraison clairsemée donnent un rendement fourrager inférieur est très probablement dû à une combinaison de charge physiologique (perte de tiges) et de coût de substitution (absence de pression de sélection pour le rendement), ce qui donne à penser qu’il pourrait être intéressant d’améliorer le potentiel de rendement fourrager de ce matériel génétique produisant une floraison clairsemée.

Date de modification :