Calorimetry, chemical composition and in vitro digestibility of oilseeds.

Ítavo, L.C.V., Soares, C.M., Ítavo, C.C.B.F., Dias, A.M., Petit, H.V., Leal, E.S., et de Souza, A.D.V. (2015). « Calorimetry, chemical composition and in vitro digestibility of oilseeds. », Food Chemistry, 185, p. 219-225. doi : 10.1016/j.foodchem.2015.03.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous avions pour objectif de déterminer la qualité du tournesol, du soja, du crambe, du radis fourrager et du pignon d’Inde en mesurant la composition chimique, la digestibilité in vitro et la cinétique des processus de décomposition thermique de la perte de masse et du flux de chaleur. Les lipides ont présenté une corrélation inverse avec les protéines des graines entières (R = ‑0,67), du tourteau (R = ‑0,95) et du gâteau de presse (R = ‑0,78), et une corrélation positive avec l’enthalpie (ΔH) des graines entières. Les graines et le tourteau de soja ont affiché une digestibilité élevée in vitro, mais se sont révélés de faibles sources d’énergie, avec un ΔH moyen de 5907,5 J/g et de 2570,1 J/g pour les graines entières et le tourteau, respectivement. Comme semble l’indiquer la libération de chaleur, mesurée par le ΔH, les graines entières de crambe (6295,1 J/g), de radis fourrager (6182,7 J/g) et de pignon d’Inde (6420,0 J/g) pourraient être des sources d’énergie éventuelles pour les ruminants. L’analyse thermique a fourni de l’information qui s’ajoute à celle obtenue avec les méthodes de chimie humide et les mesures in vitro.

Date de modification :