Integrating socio-economic and biophysical models: revision of a land use allocation model.

Du, Y., Liu, T.T., Huffman, E.C., McConkey, B.G., Toure, S., Feng, F., Green, M., Liu, J., et Liu, H.J. (2015). « Integrating socio-economic and biophysical models: revision of a land use allocation model. », Soil Use and Management, 31(3), p. 417-420. doi : 10.1111/sum.12193  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’intégration de macromodèles économiques à grande échelle spatiale et de petits modèles de processus biophysiques s’appliquant à petite échelle dans le secteur agricole canadien a été décrite récemment lors de l’élaboration d’un modèle d’affectation des usages des sols (MAUS). Nous avons depuis élaboré et intégré une méthode améliorée permettant d’appliquer les changements dans la répartition régionale des cultures prédits par le Modèle d’analyse régionale de l’agriculture du Canada (MARAC) à des polygones de pédo-paysage du Canada, beaucoup plus petits. La validation des données de sortie a montré une amélioration considérable. Les nouveaux coefficients de détermination (R2) entre les données simulées et les données réelles (valeurs antérieures indiquées entre parenthèses) s’établissaient à 0,69 pour le maïs fourrager (0,54), 0,88 pour le blé (0,62), 0,77 pour le foin (0,26), 0,54 pour la luzerne (pas de valeur antérieure), 0,88 pour le soja (0,26) et 0,86 pour le maïs‑grain (0,22). Les meilleurs résultats ont été obtenus avec le soja (erreur quadratique moyenne normalisée de 0,31 %), et les pires résultats, avec la luzerne (erreur quadratique moyenne normalisée de 17,34 %).

Date de modification :