Interlighting in mini-cucumbers: interactions with overhead lighting and plant density.

Hao, X.M., Guo, X.-B., Chen, X., et Khosla, S. (2015). « Interlighting in mini-cucumbers: interactions with overhead lighting and plant density. », Acta Horticulturae (ISHS), 1107, p. 291-296. doi : 10.17660/ActaHortic.2015.1107.40  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En Scandinavie, des chercheurs ont montré que l’éclairage d’appoint au moyen de lampes à vapeur de sodium à haute pression (VSHP) installées au niveau du feuillage améliore la répartition verticale de la lumière et l’efficacité d’utilisation de la lumière par les plantes cultivées en serre. Toutefois, la température élevée des ampoules de ces lampes empêche leur utilisation dans les systèmes à double rang (rangs serrés) couramment utilisés pour la culture de légumes en serre dans les régions nordiques. Étant donné leur basse température, les diodes électroluminescentes (DEL) pourraient bien convenir à cette utilisation. Nous avons donc étudié les effets de l’éclairage d’appoint aux DEL au niveau du feuillage sur la croissance de mini‐concombres, leur rendement en fruits et leur efficacité d’utilisation de la lumière et de l’énergie. En vue d’optimiser le système de production en fonction de l’éclairage, nous avons également évalué différentes intensités d’éclairage par le haut (lampes VSHP) et d’éclairage d’appoint DEL au niveau du feuillage, ainsi que différentes densités des plantes. Nous avons mené deux expériences. Dans la première, nous avons utilisé une seule rangée de modules DEL par double rang (36,7 µmol m-2 s-1), avec ou sans éclairage par le haut (165 µmol m-2 s-1), à des densités de culture de 2,8 et de 3,6 plantes m-2, respectivement. La deuxième expérience a porté sur deux rangées de modules DEL par double rang (73,4 µmol m-2 s-1), avec ou sans éclairage par le haut (120 µmol m-2 s-1), à une densité de 2,8 plantes m-2. L’éclairage DEL au niveau du feuillage a amélioré le rendement en fruits et la qualité des fruits, mais a été utilisé par les plantes avec la même efficacité que l’éclairage VSHP par le haut (efficacité d’utilisation de la lumière calculée en fonction de la lumière qui parvient au feuillage). La plus forte densité des plantes combinée à la plus forte intensité d’éclairage par le haut (165 µmol m-2 s-1) a amélioré leur réponse à l’éclairage DEL, mais, à densité égale, les plantes ont mieux répondu à l’éclairage DEL à la plus faible intensité d’éclairage par le haut (120 µmol m-2 s-1). On peut ainsi jouer sur les pratiques culturales et le rapport éclairage par le haut/éclairage au niveau du feuillage pour optimiser la réponse des mini concombres à l’éclairage DEL au niveau du feuillage. Comme une plus grande part de l’éclairage DEL parvient au feuillage et que les DEL ont un meilleur rapport de conversion d’électricité en lumière que les lampes VSHP, les mini‐concombres cultivés seulement sous un éclairage DEL au niveau du feuillage ont présenté une meilleure efficacité d’utilisation de l’énergie dans les deux expériences.

Date de modification :