Inactivation and potential reactivation of pathogenic Escherichia coli O157:H7 in bovine milk exposed to three monochromatic ultraviolet UVC lights.

Yin, F.G., Zhu, Y., Koutchma, T., et Gong, J. (2015). « Inactivation and potential reactivation of pathogenic Escherichia coli O157:H7 in bovine milk exposed to three monochromatic ultraviolet UVC lights. », Food Microbiology, 49, p. 74-81. doi : 10.1016/j.fm.2015.01.014  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Récemment, des chercheurs ont vérifié si l’irradiation du lait par des rayons UV-C pouvait servir de méthode de traitement non thermique pour le lait. Toutefois, le potentiel de réactivation, dans le lait, des microorganismes exposés aux UV-C n’a pas encore été examiné. Avec ces travaux, nous avons étudié l’inactivation et la réactivation des bactéries pathogènes Escherichia coli O157:H7 après l’exposition à la lumière UV monochromatique de longueur d’onde de 222, 254 et 282 nm dans du lait de bovin. Lés résultats montrent que l’inactivation d’E. coli O157:H7 après l’exposition à 254 nm de lumière UV est plus élevée (p < 0,05) qu’après l’exposition à 222 ou 282 nm, à la même fluence de 5, 10 ou 20 mJ/cm2. La réactivation d’E. coli O157:H7 a augmenté avec la durée et la température de l’incubation à l’obscurité, et ce, quelle que soit la source de lumière UV. Les taux de réactivation d’E. coli O157:H7 après une exposition aux UV à 254 nm dans du lait étaient plus faibles (p < 0,05) qu’après une exposition à 222 nm, après 1 à 6 heures, 2 à 5 h et 5 à 6 h d’incubation à 4, 20 et 37 °C, respectivement. De plus, à la plupart des temps d’incubation vérifiés, le taux de réactivation d’E. coli O157:H7 après une exposition à ces sources de lumière UV était plus faible (p < 0,05) que celui des cellules non traitées aux UV, quelle que soit la température d’incubation. Les taux de réactivation d’E. coli O157:H7 les plus faibles ont été observés après l’exposition du lait à la lumière UV de 254 nm et une incubation à 4 °C, comparativement aux taux observés après des expositions à 222 et à 282 nm.

Date de modification :