A Model of Critical Phosphorus Concentration in the Shoot Biomass of Wheat.

Bélanger, G., Ziadi, N., Pageau, D., Grant, C.A., Högnäsbacka, M., Virkajärvi, P., Hu, Z.Y., Lu, J., Lafond, J., et Nyiraneza, J. (2015). « A Model of Critical Phosphorus Concentration in the Shoot Biomass of Wheat. », Agronomy Journal, 107(3), p. 963-970. doi : 10.2134/agronj14.0451  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les concentrations critiques des éléments nutritifs sont nécessaires pour évaluer la nutrition des cultures. Notre étude visait à valider un modèle existant de la concentration critique de phosphore (Pc = 0,94 + 0,107N) dans la biomasse aérienne (BA) du blé (Triticum aestivumL.) et à évaluer une autre approche consistant à exprimer la Pc en fonction de la BA plutôt que de la concentration de N (N) dans la BA. Nous avons appliqué quatre doses d’engrais phosphaté (0, 10, 20 et 30 kg P ha-1) sur des sols à teneur en P disponible faible à moyenne à quatre endroits dans trois pays (Normandin [Canada; 2010, 2011, 2012], Brandon [Canada; 2010, 2012], Ylistaro [Finlande; 2010, 2011] et Beijing [Chine; 2012]), pour un total de huit années‑sites. La BA et les concentrations de N et de P ont été mesurées à cinq dates à intervalles d’une semaine du stade végétatif à la fin de l’épiaison, et le rendement en grains a également été mesuré. L’accroissement de la fertilisation en P n’a augmenté le rendement en grains dans aucune des huit années‑sites et a eu peu d’effet sur la BA. Dans les conditions non limitantes en P, atteintes sans application de P dans la plupart des cas, la relation allométrique entre la Pc et la BA a varié d’un site à l’autre, tandis que la relation entre la Pc et la concentration de N dans la BA (Pc = ‑0,677 + 0,221N − 0,00292N2, R2 = 0,82, P < 0,001) était indépendante du site. Ce modèle de la concentration critique de P prédit des valeurs de Pc moins élevées que celles d’études antérieures, surtout pour les fortes concentrations de N dans la BA. Ce modèle prédictif de Pc peut servir à quantifier le la carence en P durant la saison de croissance du blé.

Date de modification :