Genetic basis and detection of unintended effects in genetically modified crop plants.

Ladics, G.S., Bartholomaeus, A., Bregitzer, P., Doerrer, N.G., Gray, A., Holzhauser, T., Jordan, M.C., Keese, P., Kok, E., MacDonald, P., Parrott, W., Privalle, L., Raybould, A., Rhee, S.Y., Rice, E., Romeis, J., Vaughn, J., Wal, J-M., et Glenn, K. (2015). « Genetic basis and detection of unintended effects in genetically modified crop plants. », Transgenic Research, 24(4), p. 587-603. doi : 10.1007/s11248-015-9867-7  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

En janvier 2014 a eu lieu à Ottawa, au Canada, une réunion internationale intitulée « Genetic Basis of Unintended Effects in Modified Plants », commanditée par le Health and Environmental Sciences Institute de l’International Life Sciences Institute et l’Agence canadienne d’inspection des aliments. Plus de 75 scientifiques provenant d’universités, d’organismes gouvernementaux et de l’industrie des biotechnologies agricoles y ont participé. Dans le cadre de la réunion, ceux-ci devaient évaluer les connaissances actuelles sur les effets non voulus des plantes génétiquement modifiées (GM) et déterminer les éléments devant faire l’objet d’études plus poussées ainsi qu’analyser la façon dont cette information peut être utilisée pour éclairer et améliorer les évaluations des risques associés aux cultures GM. La réunion comprenait des présentations sur les fondements moléculaires de la variabilité des génomes en général, les changements moléculaires et phénotypiques non voulus ainsi que la mise au point et l’utilisation d’évaluations par hypothèse des effets non voulus s’appliquant aux cultures normales et aux cultures GM. En outre, les participants ont discuté de la création et du rôle des technologies « omiques » émergentes dans le contexte des effets non voulus. Plusieurs sujets ont été récurrents au cours des discussions; par exemple, il a souvent été souligné que tous les systèmes reposant sur des modifications génétiques, y compris les méthodes classiques d’amélioration végétale, comportent des effets non voulus. En outre, il a été mentionné à plusieurs reprises que les effets non voulus ne sont pas nécessairement des effets néfastes. Le présent article résume les éléments principaux discutés au cours de la réunion et présente les points de vue actuels concernant ces sujets.

Date de modification :