Physicochemical properties and regulatory effects on db/db diabetic mice of β-glucans extracted from oat, wheat and barley.

Zhao, Q., Hu, X., Guo, Q., Cui, S.W., Xian, Y., You, S., Chen, X., Xu, C., et Gao, X. (2014). « Physicochemical properties and regulatory effects on db/db diabetic mice of β-glucans extracted from oat, wheat and barley. », Food Hydrocolloids, 37, p. 60-68. doi : 10.1016/j.foodhyd.2013.10.007  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

On a étudié les propriétés physicochimiques de divers β-glucanes purifiés de l’avoine, de l’orge et du blé en mesurant la composition, la masse moléculaire, la viscosité intrinsèque ([η]) et les propriétés rhéologiques. L’objectif principal consistait à étudier, chez des souris diabétiques db/db, la relation entre, d’une part, les effets des β-glucanes sur la régulation du métabolisme du cholestérol et les propriétés antioxydantes des des β-glucanes et, d’autre part, la masse moléculaire et la viscosité de ces β-glucanes. La metformine a servi de témoin positif. Les concentrations de glucose sanguin, de lipides sériques, de lipides hépatiques, de superoxyde dismutase (SOD) et de malondialdéhyde (MDA) hépatiques ont été mesurées. Selon les résultats, les valeurs moyennes de la masse moléculaire des β-glucanes de l’avoine, du blé et de l’orge étaient respectivement de 172 kDa, de 635 kDa et de 743 kDa; il y avait corrélation positive entre la viscosité des β-glucanes et leur masse moléculaire ; les β-glucanes du blé et de l’orge ont montré une capacité de fluidification élevée, comparativement aux β-glucanes de l’avoine; les β-glucanes de l’orge présentaient des quantités plus élevées de G” que les β-glucanes du blé et de l’avoine (et ceux de l’avoine en avaient plus que ceux du blé). Les différences de teneurs en glucose sanguin n’étaient pas significatives, à cause d’une grande variabilité. Toutefois, les teneurs en cholestérol total sérique, en triglycérides, en cholestérol total hépatique et en C-LDL étaient plus faibles chez les groupes nourris d’aliments enrichis de β-glucanes que chez les groupes témoins. De plus, les concentrations de C-HDL-C étaient supérieures chez les groupes nourris d’aliments enrichis de β-glucanes que chez les groupes témoins. L’administration d’aliments enrichis de β-glucanes à des souris diabétiques db/db a fait augmenter significativement (P < 0,05) l’activité de la DOS dans le foie et réduire les teneurs en MDA (P > 0,05). Une corrélation entre les paramètres biologiques mesurés et la masse moléculaire ou la viscosité des β-glucanes a été observée. L’absence de dégénérescence des β glucanase était la principale cause de la faible masse moléculaire des β-glucanes et, par le fait même, de ses effets physiologiques réduits.

Date de modification :