Integrated Nutrient Management (INM) for Sustaining Crop Productivity and Reducing Environmental Impact: A review.

Wu, W. et Ma, B.-L. (2015). « Integrated Nutrient Management (INM) for Sustaining Crop Productivity and Reducing Environmental Impact: A review. », Science of the Total Environment, 512-513, p. 415-427. doi : 10.1016/j.scitotenv.2014.12.101  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’accroissement des demandes alimentaires lié à l’augmentation de la population humaine et la nécessité d’une stratégie respectueuse de l’environnement pour assurer un développement agricole durable doivent être sérieusement pris en considération dans la problématique de l’amélioration de la productivité des cultures. Nous traitons ici du rôle de la gestion intégrée des éléments nutritifs (GIEN) dans la résolution de cette question, type de gestion qui a été présenté comme une stratégie prometteuse. La GIEN pourrait offrir plusieurs avantages en ce qui concerne l’amélioration du rendement des cultures et de l’efficacité d’utilisation des ressources, tout en permettant de protéger l’environnement et la qualité des ressources. Le présent article de synthèse examine les concepts, objectifs, méthodes et principes de la GIEN. Notre recherche documentaire détaillée a révélé que la GIEN accroît les rendements culturaux d’entre 8 et 150 % par rapport aux pratiques classiques, l’efficacité d’utilisation de l’eau et les revenus des agriculteurs, tout en améliorant la qualité des grains ainsi que la santé et la durabilité des sols. Une simulation modélisée et une évaluation du devenir des éléments nutritifs ont aussi révélé que des pratiques de GIEN avancées réduisent de façon importante les rejets d’azote (N) réactif et les émissions de gaz à effet de serre (GES). De telles pratiques permettent aussi de réduire les apports d’engrais chimiques et donc les coûts pour l’homme et l’environnement (liés par exemple à l’intensité d’utilisation des terres, à l’utilisation d’azote, aux rejets de N réactif et aux émissions de GES), sans compromettre les rendements culturaux. Nous proposons et analysons aussi diverses approches et perspectives concernant le développement de la GIEN dans le proche avenir. Des données fortement probantes et convaincantes indiquent que la GIEN pourrait constituer une stratégie novatrice et respectueuse de l’environnement contribuant à l’instauration d’une agriculture durable partout dans le monde.

Date de modification :