Genetic progress in wheat yield and associated traits in China since 1945 and future prospects: A review.

Wu, W., Li, C., Ma, B.-L., Shah, F., Liu, G., et Liao, Y. (2014). « Genetic progress in wheat yield and associated traits in China since 1945 and future prospects: A review. », Euphytica, 196(2), p. 155-168. doi : 10.1007/s10681-013-1033-9  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les améliorations génétiques ont donné lieu à un accroissement spectaculaire du potentiel de rendement des cultures en soi dans presque toutes les zones de production dans le monde. La présente étude examine la relation entre le rendement des cultures de blé et l’année de mise en circulation des cultivars, diverses composantes du rendement, l’indice de récolte (IR), la production de biomasse, et la hauteur des plantes. Nous avons utilisé des données agrégatives de la période 1945‑2010 pour calculer le gain génétique dans le rendement du blé pour différentes zones de Chine. Une compréhension approfondie de ces questions peut aider à déterminer les facteurs précis qui limitent le rendement, lesquels peuvent alors être pris en compte dans les stratégies de sélection futures. Nous avons trouvé que dans les différentes zones, l’augmentation absolue du rendement s’est située entre 20 et 103 kg ha-1 an-1, et l’augmentation relative, entre 0,33 et 1,42 % par année. À l’échelle nationale, soit pour l’ensemble des zones productrices de blé de Chine, les augmentations absolue et relative du rendement ont été respectivement de 66 kg ha-1 an-1 et de 1 % par année. Le poids de grain et le poids d’épis, et non les autres composantes du rendement, sont corrélés significativement avec l’année de mise en circulation pour la plupart des zones, ce qui laisse penser que ces deux paramètres représentaient les caractères les plus prometteurs pour les sélectionneurs dans le passé. Ces deux caractères sont aussi responsables de l’important gain génétique dans le rendement du blé en Chine depuis 1949. Par ailleurs, l’IR et la production de biomasse montrent une forte corrélation avec l’année de mise en circulation et le rendement en grain. En Chine, l’IR et le poids de grain ont connu un accroissement si marqué que ces deux paramètres ont presque atteint leur maximum théorique dans la période 1945–2010. L’amélioration future du potentiel de rendement du blé devra passer par un accroissement de la production de biomasse et du nombre de grains. Cet article examine aussi les systèmes et les technologies de culture ainsi que l’amélioration des caractères physiologiques à partir de 1945 durant la période de gain génétique.

Date de modification :