Under the influence: sublethal exposure to an insecticide affects personality expression in a jumping spider.

Royauté, R., Buddle, C.M., et Vincent, C. (2015). « Under the influence: sublethal exposure to an insecticide affects personality expression in a jumping spider. », Functional Ecology. doi : 10.1111/1365-2435.12413  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

1. Les différences cohérentes du comportement entre les individus ont des conséquences importantes pour l’écologie et l’évolution, notamment sur la manière avec laquelle les populations affrontent les changements anthropiques, dont l’usage des pesticides. Bien que les doses sublétales de pesticides soient réputées modifier les comportements, les études actuelles sur la relation entre les toxiques et le comportement tendent à ignorer les effets sur les variations individuelles. 2. Nous avions comme objectif de déterminer si une exposition sublétale à un insecticide organophosphaté pouvait modifier la constance du comportement individuel et perturber les corrélations comportementales d’une araignée sauteuse présente dans les agro‑écosystèmes. Des adultes de l’araignée sauteuse Eris militaris (Aranéides : Salticidés) ont été notés lors d’essais en plein champ de capture de proie, réalisés chacun avant et après l’exposition au phosmet, un insecticide organophosphaté. La moitié des individus ne furent pas exposés à l’insecticide afin de constituer un groupe de contrôle. Nous avons ensuite estimé les changements de répétabilité, une mesure de l’ampleur des différences de personnalité et nous avons établi des corrélations comportementales entre les groupes de contrôle et ceux traités avec l’insecticide. 3. Bien que l’exposition à l’insecticide n’eût aucun effet perceptible sur le comportement moyen de la population, les individus exposés ont présenté une répétabilité inférieure de 23 % en moyenne. En outre, la corrélation entre l’activité et la capture d’une proie était plus fortement réduite chez les femelles. 4. Nos résultats sont une preuve évidente que l’exposition d’un arthropode prédateur des agro‑écosystèmes à des doses sublétales d’insecticide causait une modification importante des différences de personnalités, même en l’absence d’un changement de comportement à l’échelle de la population. Ces observations suggèrent que les effets de l’insecticide sont plus complexes que ce que l’on croyait antérieurement et indiquent de fortes variations de la manière avec laquelle les individus ont affronté l’exposition à l’insecticide. 5. Parce qu’elle modifie la constance des traits comportementaux et leurs corrélations, l’exposition à des concentrations sublétales d’insecticides peut avoir des effets subtils sur l’expression comportementale ce qui, en définitive, affecte le rendement de la lutte biologique par un arthropode prédateur important dans les agro‑écosystèmes. Notre étude souligne l’importance accrue de se pencher sur la variation des comportements individuels lorsque l’on teste les effets des pesticides sur la faune non ciblée.

Date de modification :