Escovopsis trichodermoides sp. nov., isolated from a nest of the lower attine ant Mycocepurus goeldii.

Masiulionis, V.E., Cabello, M.N., Seifert, K.A., Rodrigues, A., et Pagnocca, F.C. (2015). « Escovopsis trichodermoides sp. nov., isolated from a nest of the lower attine ant Mycocepurus goeldii. », Antonie Van Leeuwenhoek International Journal of General and Molecular Microbiology, 107(3), p. 731-740. doi : 10.1007/s10482-014-0367-1  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

À l’heure actuelle, cinq espèces sont officiellement décrites dans le genre Escovopsis, un genre de mycoparasites spécialistes des jardins de champignons des fourmis attines (hyménoptères : formicidés : tribu des attines). Quatre espèces ont été isolées chez les fourmis champignonnistes du Brésil : Escovopsis moelleri et Escovopsis microspora dans des nids d’Acromyrmex subterraneus molestans; Escovopsis weberi dans un nid d’Atta sp.; et Escovopsis lentecrescens dans un nid d’Acromyrmex subterraneus subterraneus. La cinquième espèce, Escovopsis aspergilloides, a été isolée à Trinidad, dans un nid de la fourmi attine supérieure Trachymyrmex ruthae. Nous décrivons une nouvelle espèce, Escovopsis trichodermoides, isolée dans un jardin de champignons de la fourmi attine inférieure Mycocepurus goeldii et qui diffère des cinq autres espèces par ses conidiophores fortement ramifiés ressemblant au trichoderma, l’absence de vésicules gonflées, et des cellules conidiogènes réduites et une morphologie de conidia distinctive. Des analyses phylogénétiques basées sur des séquences partielles du gène tef1i soutiennent le caractère distinctif de cette espèce. Une portion des espaceurs transcrits internes de l’ADN ribosomique nucléaire a été séquencée pour servir de code-barre génétique. Des études moléculaires et morphologiques futures de ce groupe de champignons révéleront certainement la diversité taxonomique des Escovopsis associés aux fourmis champignonnistes.

Date de modification :