La rose AAC Sylvia-Arlene pour la production cynorrhodons.

Fofana, B. et Sanderson, K.R. (2015). « La rose AAC Sylvia-Arlene pour la production cynorrhodons. », Canadian Journal of Plant Science, 95(3), p. 609-613. doi : 10.4141/CJPS-2014-365  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

AAC Sylvia-Arlene est une variété de rosier semi-domestiqué dont la qualité et le rendement en cynorrhodons satisfont les critères de production économique et commerciale en champ. AAC Sylvia-Arlene a été évalué à Charlottetown entre 2005 et 2012, et est adapté aux conditions de cultures en champ et à différentes pratiques agronomiques. En comparaison avec les témoins S36, S68, S140, et S142, le clone S26 a été caractérisé comme étant un hybride interspécifique naturel entre Rosa carolina×Rosa virginiana et a été dénommé AAC Sylvia-Arlene tandis que S36 et S68 sont de l'espèce Rosa virginiana. AAC Sylvia-Arlene produit plus de cynorrhodons que tous les témoins. Les plants de AAC Sylvia-Arlene sont plus grands et plus larges que ceux des variétés de référence. Les fleurs de AAC Sylvia-Arlene sont rose-claires tandis que celles de S36, S140, et S142 sont moyennement rosées. Les fruits de AAC Sylvia-Arlene sont plus allongés et plus larges que ceux des variétés de référence. Les fruits d'AAC Sylvia-Arlene contiennent plus de graines que ceux de S36 and S140, sont semblables à ceux de S142 mais contiennent moins de graines que les fruits de S68. Le poids des graines par fruit chez AAC Sylvia-Arlene et S142 est plus faible que celui des autres variétés de référence. La capacité antioxydante du fruit d'AAC Sylvia-Arlene fruit est semblable à celle de S36 mais plus élevée que tous les autres témoins. AAC Sylvia-Arlene a révélé un contenu en terpenoïde unique la différenciant de tous les témoins.

Date de modification :