Growth and Blood Parameters of Weaned Crossbred Beef Calves Fed Forage Kale (Brassica oleracea spp. acephala).

Chorfi, Y., Couture, Y., Tremblay, G.F., Berthiaume, R., et Cinq-Mars, D. (2015). « Growth and Blood Parameters of Weaned Crossbred Beef Calves Fed Forage Kale (Brassica oleracea spp. acephala). », Advances in Agriculture, 2015(Article ID 410497), p. 1-7. doi : 10.1155/2015/410497  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Quarante veaux de faible poids ( 206,4 +/- 3,2 kg) ont été répartis au hasard dans quatre groupes de traitement : (témoin) pâturage à faible valeur nutritive et foin plus 1 kg jour−1 d’orge roulée; (Pâturage) gestion intensive du pâturage; (Ensilage mi-fané) ensilage mi-fané de phléole des prés; (Chou fourrager) 50 % d’ensilage mi-fané de phléole des prés et 50 % de pâturage de chou fourrager. Les échantillons de sang prélevés ont servi au dosage des hormones thyroïdiennes, des enzymes hépatiques, du glucose, du cholestérol, des protéines totales, de l’albumine, des globulines et de l’azote uréique. À la fin de l’essai, le groupe Pâturage est celui dans lequel les veaux avaient le poids le plus élevé : 323,6 +/- 4,2  kg avec 1,54 kg de gain pondéral quotidien moyen. Le poids final et le gain pondéral quotidien moyen étaient semblables dans les groupes Chou fourrager et ensilage mi-fané. La concentration sanguine de T3 était plus élevée chez les veaux du groupe Chou fourrager que chez les autres. Le rapport T3/T4 était plus élevé chez les veaux témoins à la fin de l’essai. Nous n’avons observé aucune différence selon les traitements pour les éléments suivants : T4, aspartate aminotransférase, gamma glutamyl transférase, glutamate déshydrogénase, cholestérol et glucose. La concentration d’azote uréique du sang était plus faible chez les veaux du groupe Chou fourrager, plus élevée chez ceux du groupe Pâturage et semblable chez les animaux des autres traitements. Chez les veaux des groupes autres que le groupe témoin, la concentration de globulines dans la circulation était plus faible à la fin de l’essai qu’au début. Cette étude montre qu’on peut donner du chou fourrager aux veaux de semi-finition sans nuire à la performance.

Date de modification :