Emulsification of algal oil with soy lecithin improved DHA bioaccessibility but did not change overall in vitro digestibility.

Lin, X., Wang, Q., Li, W., et Wright, A.J. (2014). « Emulsification of algal oil with soy lecithin improved DHA bioaccessibility but did not change overall in vitro digestibility. », Food & Function, 5(11), p. 2913-2921. doi : 10.1039/c4fo00577e  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

L’émulsification de l’huile facilite la lipolyse digestive et la biodisponibilité des lipides. La présente étude visait à comprendre les effets de l’émulsification sur la digestibilité et la biodisponibilité de l’huile d’algue riche en DHA. Nous avons soumis une émulsion d’huile dans l’eau (50 : 44 : 6 huile–eau–lécithine de soja) à un modèle de digestion in vitro avec un pH gastrique de 1,6 ou 4,0. Nous avons ainsi déterminé la taille des particules, le stade de lipolyse duodénale et la biodisponibilité de DHA. L’émulsion a été déstabilisée au pH gastrique de 1,6, et la lipolyse duodénale a été lente. Au pH gastrique de 4,0, la structure de l’émulsion est restée intacte, la lipolyse initiale a été rapide et la biodisponibilité du DHA était plus élevée que celle de l’huile en vrac, un mélange d’huile, d’eau et de lécithine de soja; le pH gastrique de 1,6 a déstabilisé l’émulsion (p < 0,05). L’étendue de la lipolyse n’a toutefois pas été touchée par l’émulsification ou le pH gastrique. Par conséquent, même si l’intégrité de l’émulsion au début de la digestion duodénale n’influe pas sur l’étendue de la lipolyse, elle a une incidence sur la lipolyse initiale et la biodisponibilité du DHA.

Date de modification :