Quantitative and qualitative optimization of allergen extraction from peanut and selected tree nuts. Part 1. Screening of optimal extraction conditions using a D-optimal experimental design.

L'Hocine, L. et Pitre, M. (2016). « Quantitative and qualitative optimization of allergen extraction from peanut and selected tree nuts. Part 1. Screening of optimal extraction conditions using a D-optimal experimental design. », Food Chemistry, 194, p. 780-786. doi : 10.1016/j.foodchem.2015.08.031  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons construit un plan D-optimal afin d’optimiser l’efficacité de l’extraction simultanée des allergènes dans les farines d’amande, de noisette, de cacahouète et de pistache grillées, non grillées, délipidées et non délipidées à l’aide de trois tampons aqueux (phosphate, borate et carbonate) non dénaturants dans diverses conditions de force ionique, de rapport tampon/protéines, de température et de durée d’extraction. Une analyse statistique a montré que le fait que les graines soient grillées sans être délipidées abaissait significativement la récupération des protéines pour toutes les graines. L’augmentation de la température et du rapport tampon/protéines durant l’extraction a significativement augmenté la récupération des protéines, tandis que l’augmentation de la durée d’extraction n’a eu aucun effet significatif. L’effet des trois tampons sur la récupération des protéines a significativement varié d’une graine à une autre. Selon les conditions d’extraction, la récupération des protéines a varié de 19 % à 95 % pour la cacahouète, de 31 % à 73 % pour l’amande, de 17 % à 64 % pour la pistache et de 27 % à 88 % pour la noisette. Nous avons démontré que les profils de liaison des protéines et de l’immunoglobuline E des extraits pouvaient être modulés selon le type de tampon et la force ionique et avons constaté que les taux élevés de récupération des protéines ne correspondaient pas toujours à une immunoréactivité élevée.

Date de modification :