Effects of volume weight, processing method and processing index of barley grain on in situ digestibility of dry matter and starch in beef heifers.

Zhao, Y.L., Yan, S.M., He, Z.X., Anele, U.Y., Swift, M.-L., McAllister, T.A., et Yang, W.-Z. (2015). « Effects of volume weight, processing method and processing index of barley grain on in situ digestibility of dry matter and starch in beef heifers. », Animal Feed Science and Technology, 199, p. 93-103. doi : 10.1016/j.anifeedsci.2014.11.005  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans la présente étude, nous voulions évaluer les effets de la masse volumique (MV; g/L), de la méthode de transformation (MT; témoin vs transformation de précision [TP]) et de l’indice de transformation (IT; MV après aplatissage/MV avant aplatissage) des grains d’orge sur la cinétique ruminale in situ et la digestion intestinale in vitro. Pour ce faire, nous avons eu recours à un dispositif factoriel 2 × 2 × 2 des traitements : MV (faible vs élevée), MT (témoin vs TP) et IT (0,75 vs 0,85). Dix échantillons d’orge, 5 à faible MV (580 g/L) et 5 à MV élevée (680 g/L), ont été ou bien aplatis à sec avec un aplatisseur à un seul rouleau (témoin) ou bien triés en deux fractions (petits grains et gros grains) à l’aide d’un tamis de 4 mm, puis aplatis à sec (c.‑à‑d. TP). Chaque échantillon a été aplati à sec modérément ou grossièrement, avec un IT de 0,75 ou de 0,85. Nous avons utilisé trois génisses de boucherie (poids : 650 ± 25,5 kg) pourvues d’une canule ruminale auxquelles nous avons donné une ration composée de 700 g/kg d’ensilage d’orge et de 300 g/kg d’un mélange concentré (par rapport à la matière sèche) pour l’étude in situ. Nous avons estimé la cinétique de la dégradation in situ de la matière sèche et de l’amidon après 0, 3, 6, 12, 24 et 48 h d’incubation ruminale. Nous avons intégré les données sur la dégradation de la matière sèche et de l’amidon à différents temps d’incubation à un modèle y = a + b (1 ‑ e‑c(t‑L)). Après 12 h d’incubation, nous avons déterminé la disparition intestinale in vitro de la matière sèche et de l’amidon des résidus du rumen au moyen d’une méthode en trois étapes modifiée. Nous avons observé des interactions entre la MV et la MT sur la dégradabilité effective (DE; p < 0,01) et entre la MT et l’IT sur la cinétique de la dégradation (p < 0,05). La MV des grains d’orge n’a pas influé sur la cinétique de la dégradation de la matière sèche et de l’amidon, tandis que la DE de la matière sèche était supérieure (p < 0,01) avec les échantillons témoins à MV élevée qu’avec ceux à faible MV. Quant à la disparition de la matière sèche in situ, les fractions a (P < 0,01) et b (P < 0,07) étaient plus basses, mais la valeur c et la DE étaient plus élevées (P < 0,01) dans les échantillons TP que dans les échantillons témoins. La transformation accrue de l’orge a invariablement donné lieu à des valeurs de cinétique de dégradation et à des DE plus élevées (P < 0,01) comparativement à l’orge moins transformée. Les trois facteurs (MV, MT et IT) ont influé sur la disparition intestinale de la matière sèche des résidus du rumen. Les résultats de la régression ont montré que la vitesse de disparition de la matière sèche présentait une corrélation avec la répartition de la taille des particules, et les particules fines étaient le principal facteur de prédiction. Nos résultats ont démontré que la méthode de TP et la manipulation des IT sont des moyens efficaces pour optimiser la digestion ruminale des grains d’orge. Les données de notre étude portent à croire qu’une méthode concise et fiable pour prédire la digestion ruminale de l’orge pourrait être mise au point d’après la mesure de la teneur en fines particules de l’orge transformée.

Date de modification :