Intakes and excretion route of nitrogen, phosphorous and sulfur by finishing beef heifers fed increasing levels of wheat dried distillers grains with solubles to substitute for barley grain and barley silage.

Li, Y.L., Beauchemin, K.A., McAllister, T.A., et Yang, W.-Z. (2014). « Intakes and excretion route of nitrogen, phosphorous and sulfur by finishing beef heifers fed increasing levels of wheat dried distillers grains with solubles to substitute for barley grain and barley silage. », Livestock Science, 170, p. 43-52. doi : 10.1016/j.livsci.2014.09.020  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé une étude pour déterminer l’excrétion fécale et urinaire d’azote, de phosphore et de soufre avec l’incorporation accrue de drêches de blé déshydratées avec solubles (DBDS) en remplacement des grains d’orge et de l’ensilage d’orge dans la ration de finition donnée aux génisses de boucherie en croissance. Nous avons eu recours à huit génisses Angus pourvues d’une canule ruminale, réparties dans un plan en carré latin 4 × 4 répété avec quatre périodes de 21 jours, et avons utilisé des rations composées d’ensilage d’orge, de concentré d’orge et de DBDS dans des proportions de 150:850:0, de 100:650:250, de 50:650:300 et de 0:650:350 (par rapport à la matière sèche), respectivement pour les rations témoin (TEM), à faible teneur en DBDS (DBDS25), à teneur moyenne en DBDS (DBDS30) et à teneur élevée en DBDS (DBDS35). Les génisses ont accès à volonté à une ration totale mélangée. Nous avons fait la collecte de la totalité des fèces et des urines pendant 5 jours pour chaque période expérimentale. L’absorption d’azote a été plus élevée pour les génisses ayant reçu les rations à base de DBDS que pour celles ayant reçu la ration TEM, et aucune différence n’a été observée parmi les rations à base de DBDS. L’absorption accrue d’azote a donné lieu à une augmentation de la rétention d’azote de même qu’à une excrétion accrue d’azote. L’azote a principalement été excrété dans l’urine (environ 700 g/kg d’azote excrétés) et moins dans les fèces (environ 300 g/kg d’azote excrétés). L’excrétion urinaire d’azote a augmenté de façon linéaire tandis que l’excrétion fécale d’azote a diminué de façon linéaire, avec l’augmentation de la proportion de DBDS alimentaires. L’absorption de phosphore a été plus élevée avec les rations à base de DBDS qu’avec la ration TEM, mais elle a diminué de façon linéaire avec l’augmentation de la proportion de DBDS dans la ration en raison de la baisse de l’ingestion de matière sèche. L’excrétion totale de phosphore a été plus élevée alors que la rétention de phosphore a été plus faible chez les génisses ayant reçu les rations à base de DBDS que chez celles ayant reçu la ration TEM. La majorité du phosphore a été excrétée dans les fèces (entre 897 et 634 g/kg de phosphore excrétés) et l’excrétion a baissé de façon linéaire avec l’augmentation de la proportion de DBDS alimentaires; inversement, l’excrétion urinaire de phosphore a augmenté de façon linéaire. La consommation des rations à base de DBDS a considérablement augmenté l’absorption de soufre et aucune différence n’a été observée parmi les rations à base de DBDS. Seule une petite partie du soufre consommé a été retenue et, l’excrétion fécale de soufre a été plus faible, mais l’excrétion urinaire a été plus élevée, pour les génisses ayant reçu des DBDS par rapport à celles ayant reçu la ration TEM. Nos résultats montrent que l’incorporation de 250 à 350 g/kg de DBDS aux rations de finition augmente substantiellement l’apport et l’excrétion d’azote, de phosphore et de soufre. L’excrétion accrue d’azote, de phosphore et de soufre constitue une préoccupation environnementale importante lorsque les DBDS sont utilisées chez les bovins d’engraissement. Il faut envisager l’élaboration de programmes de gestion des nutriments qui limitent les rejets d’azote, de phosphore et de soufre dans l’environnement et qui en maximisent l’utilisation par les plantes.

Date de modification :