Interactive effects of molasses by homofermentative and heterofermentative inoculants on fermentation quality, nitrogen fractionation, nutritive value and aerobic stability of wilted alfalfa (Medicago sativa L) silage.

Hashemzadeh-Cigari, F., Khorvash, M., Ghorbani, G.R., Ghasemi, E., Taghizadeh, A., Kargar, S., et Yang, W.-Z. (2014). « Interactive effects of molasses by homofermentative and heterofermentative inoculants on fermentation quality, nitrogen fractionation, nutritive value and aerobic stability of wilted alfalfa (Medicago sativa L) silage. », Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition, 98(2), p. 290-299. doi : 10.1111/jpn.12079  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons déterminé, dans des silos de laboratoire, l’effet de l’ajout de mélasse (0 [UM] ou 50 g/kg par rapport à la matière sèche [M]) et de deux types d’inoculum, dont un inoculum bactérien homofermentaire (HO) et un inoculum formé d’une association bactérienne homofermentaire et productrice de propionate (HOBAP), sur la qualité de la fermentation de l’ensilage, le fractionnement de l’azote et la stabilité aérobie de la luzerne en préfloraison, préfanée. L’inoculum HOBAP a été plus efficace que l’inoculum HO pour réduire le pH de l’ensilage de luzerne (EL), mais il a augmenté la teneur en propionate en l’absence de M (p < 0,05). L’inoculation de l’association HOBAP a réduit (p < 0,01) les fibres au détergent acide et augmenté (p < 0,01) le rapport lactate sur acétate comparativement à l’EL non inoculé. La concentration d’acétate était plus basse (p < 0,01) dans l’EL ayant reçu l’inoculum HOBAP que dans les autres EL. Cette différence était plus marquée dans l’EL avec M ajoutée (interaction inoculums × M, p = 0,01). Les deux inoculums ont réduit (p < 0,01) la teneur en azote ammoniacal dans l’EL avec M ajoutée, tandis que seul l’inoculum HOBAP a diminué (p < 0,01) la concentration d’azote ammoniacal dans l’ensilage sans M. Les inoculums ont augmenté (p < 0,01) la fraction B2 dans l’EL avec M ajoutée, mais n’ont eu aucun effet sur l’EL sans M. Traiter les ensilages avec HO‑UM a augmenté (p < 0,05) la fraction C (azote insoluble dans une solution de détergent acide), mais l’inoculum HOBAP a diminué la fraction C avec les deux concentrations de M. Le traitement de la luzerne avec M et l’inoculum HOBAP a amélioré la stabilité aérobie en augmentant respectivement la concentration d’acétate et de propionate de l’EL. L’ajout de M a eu tendance (p < 0,10) à augmenter la production d’acides gras à chaîne courte et la production de gaz cumulative. L’inoculum HOBAP ajouté seul a accru la disparition de la matière sèche 24 h après l’incubation et la dégradabilité effective, en supposant un débit de sortie de 8 %/h, par rapport à l’EL non traité (p < 0,05). Nous avons conclu que l’ajout de M n’a pas eu d’effets marqués sur la qualité de la fermentation de l’EL, mais qu’il a accru la stabilité aérobie. L’EL traité avec l’inoculum HOBAP sans ajout de M a amélioré la qualité de la fermentation et augmenté la dégradabilité de la matière sèche comparativement à l’inoculum HO.

Date de modification :