Économique des systèmes de production biologique et classique de la pomme de terre dans le Canada atlantique.

Khakbazan, M., Henry, R., Huang, J., Mohr, R.M., Peters, R.D., Fillmore, S.A.E., Rodd, A.V., et Mills, A.A.S. (2015). « Économique des systèmes de production biologique et classique de la pomme de terre dans le Canada atlantique. », Canadian Journal of Plant Science, 95(1), p. 161-174. doi : 10.4141/CJPS-2014-050  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Une étude sur l'assolement a été entreprise à l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.), au Canada, en 2007. Son but était d’établir les conséquences économiques du passage de la culture classique à la culture biologique de la pomme de terre. Sept assolements biologiques combinant diverses cultures pour combattre les ravageurs et les maladies véhiculées dans le sol ainsi que maintenir la fertilité de ce dernier ont fait l'objet d'une évaluation deux ans avant et deux ans après obtention de la certification « culture biologique » en 2009. La pomme de terre constituait la principale culture commerciale de chaque assolement, qui comptait au moins une autre culture commerciale dans le cycle de rotation de quatre ans. Ces assolements ont été comparés à des assolements classiques de quatre ans. Les résultats indiquent que, si les produits de la culture biologique ne se vendent pas à un prix supérieur, on doit s'attendre à une perte de revenu net appréciable pour la plupart des sept assolements, en raison d'un rendement inférieur et de coûts plus élevés. L'assolement incluant la carotte (pomme de terre, carotte et mélange de pois et d'avoine comme cultures commerciales) est celui qui enregistre le meilleur revenu net parmi les assolements examinés. Cependant, le rendement de la carotte et le revenu net qui s'y associe sont aussi ceux qui varient le plus parmi ces cultures. Les cultures commerciales biologiques ne permettent un revenu net plus élevé que la culture classique de la pomme de terre que si on leur applique le prix supérieur moyen en vigueur à l’Î.-P.-É. pour les produits biologiques. Quand on évalue l'assolement classique pomme de terre-céréale-engrais vert, la culture classique de la pomme de terre engendre des avantages économiques similaires à ceux de la plupart des assolements biologiques. La comparaison de sept assolements possibles permet aux agriculteurs qui cultivent la pomme de terre de façon biologique d'envisager diverses options.

Date de modification :