Weed control with halosulfuron applied preplant incorporated, preemergence or postemergence in white bean.

Soltani, N., Nurse, R.E., Shropshire, C., et Sikkema, P.H. (2014). « Weed control with halosulfuron applied preplant incorporated, preemergence or postemergence in white bean. », Agricultural Sciences, 5(10), p. 875-881. doi : 10.4236/as.2014.510094  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Nous avons réalisé quatre essais au champ sur une période de trois ans (2011-2013) dans différentes localités de l’Ontario pour évaluer le degré d’efficacité de l’herbicide halosulfuron appliqué en présemis avec incorporation (PSI), en prélevée (PRE) ou en postlevée (POST) à raison de 17,5, 35 et 70 g·m.a.·ha-1 dans des cultures de haricot blanc. L’application d’halosulfuron en PSI ou en PRE à raison de 17,5, 35 et 70 g·m.a.·ha-1 a causé des dommages visibles ne dépassant pas 2 % dans les cultures de haricot blanc 1 et 4 semaine(s) après la levée. Toutefois, les dommages causés par l’halosulfuron appliqué en POST à raison de 17,5, 35 et 70 g·m.a.·ha­1 se sont élevés à 2 % - 8 % et à 1 % - 3 %, respectivement, 1 et 4 semaine(s) après la levée. Aucune diminution du rendement grainier du haricot blanc n’a été observée par rapport à la parcelle témoin exempte de mauvaises herbes en raison de l’interférence des mauvaises herbes avec l’halosulfuron appliqué en PSI ou en PRE aux doses évaluées, sauf dans le cas de l’application en PRE à raison de 17,5 g m.a.·ha-1, qui a entraîné une baisse du rendement grainier de 25 %. L’interférence des mauvaises herbes a causé une diminution du rendement du haricot blanc de 47 %, 42 % et 44 % lorsque l’halosulfuron était appliqué en POST à raison de 17,5, 35 et 70 g m.a.·ha-1, respectivement. L’halosulfuron appliqué en PSI, en PRE et en POST a permis de supprimer l’AMARE dans une proportion de 92 % - 100 %, de 85 % - 99 % et de 47 % - 75 %; de supprimer le CHEAL dans une proportion de 95 % - 100 %, de 83 % - 99 % et de 36 % - 51 %, respectivement; et de supprimer le SINAR dans une proportion de 97 % - 100 %, de 99 % - 100 % et de 100 %, respectivement. L’halosulfuron appliqué en PSI et en PRE a réduit la densité de l’AMARE de 93 % - 97 % et de 75 % - 95 %; la densité du CHEAL de 89 % - 98 % et de 81 % - 93 %; et la densité du SINAR de 99 % - 100 % et de 99 % - 100 %, respectivement. L’halosulfuron appliqué en PSI et en PRE a réduit le poids sec de l’AMARE de 96 % - 98 % et de 86 % - 96 %; le poids sec du CHEAL de 96 % - 98 % et de 87 % - 93 %; et le poids sec du SINAR de 100 % et de 100 %, respectivement. L’halosulfuron appliqué en POST aux doses évaluées a réduit la densité et le poids sec du SINAR de 100 %, mais n’a entraîné aucune réduction significative de la densité ou du poids sec de l’AMARE ou du CHEAL par rapport à la parcelle témoin infestée de mauvaises herbes. Selon ces résultats, l’halosulfuron appliqué en PSI ou en PRE à raison de 35 g m.a.·ha-1 peut être utilisé en toute sécurité dans la lutte contre certaines mauvaises herbes à feuilles larges des cultures de haricot blanc.

Date de modification :