Effects of incubation temperature on the organic amendment-mediated control of Fusarium wilt of tomato.

Borrego-Benjumea, A., Basallote-Ureba, M.J., Abbasi, P.A., Lazarovits, G., et Melero-Vara, J.M. (2014). « Effects of incubation temperature on the organic amendment-mediated control of Fusarium wilt of tomato. », Annals of Applied Biology, 164(3), p. 453-463. doi : 10.1111/aab.12116  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les amendements organiques jouent un rôle important pour la réduction des populations d’agents phytopathogènes terricoles. La présente étude visait à évaluer les effets combinés de la teneur du sol en amendements organiques, de la température et de la période d’incubation de l’amendement dans le sol sur la fusariose vasculaire de la tomate, causée par le Fusarium oxysporum f. sp. lycopersici (Fol). Dans le cadre d’une expérience réalisée avec un mélange de substrats, l’incubation du sol était plus efficace contre le Fol à 35 °C qu’à 30 °C. La gravité de la maladie diminuait de façon proportionnelle avec l’augmentation du volume d’amendement. En outre, pour les deux températures d’incubation, le taux de maladie était significativement plus faible lorsque la durée d’incubation était de 30 jours que lorsqu’elle était de seulement 15 jours. Le fumier de volaille granulé a été l’amendement le plus efficace contre la maladie. Dans le cadre d’une expérience réalisée sur un sol sableux naturel, les amendements ont eu des effets considérables sur les populations de Fol, mesurées par PCR quantitative en temps réel, au moyen de sondes TaqMan. Nous avons observé la diminution la plus élevée du taux d’ADN du Fol dans le cas du traitement combinant un amendement de 2 % de fumier de volaille granulé et une incubation à 35 °C. La diminution de la concentration d’ADN était probablement attribuable à l’accumulation de concentrations élevées de NH3 (27,3  mM) dans le sol amendé avec 2 % de fumier de volaille granulé et incubé à température ambiante (23 ± 2°C) ou à 35°C. La gravité de la maladie a diminué de plus de 40 % chez les plantes cultivées dans le sol incubé à température ambiante et de plus de 73 % chez celles cultivées dans le sol incubé à 35 °C, sans égard au taux de fumier de volaille granulé appliqué. Nos résultats indiquent que l’utilisation de fumier de volaille granulé, combinée au chauffage ou à la solarisation du substrat, constitue une méthode de lutte efficace contre la fusariose vasculaire de la tomate.

Date de modification :