Effect of Fermented Winery By-Product Supplemented Rations on the Temperament and Meat Quality of Angus-Hereford X Steers During Feeding in a British Columbia Feedlot.

Moote, P.E., Church, J.S., Schwartzkopf-Genswein, K.S.G., et Van Hamme, J.D. (2014). « Effect of Fermented Winery By-Product Supplemented Rations on the Temperament and Meat Quality of Angus-Hereford X Steers During Feeding in a British Columbia Feedlot. », Journal of Food Research, 3(6), p. 124-135. doi : 10.5539/jfr.v3n6p124  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Les nouveaux produits de bœuf à valeur ajoutée se taillent une place sur le marché des produits du bœuf. Dans cette étude, nous avons évalué les effets de la supplémentation des aliments du bétail avec des sous-produits de l’industrie vinicole pour la production de « bœuf nourri au vin ». Pour évaluer l’effet de cette supplémentation, nous avons réparti 69 bouvillons Angus-Hereford X dans quatre enclos (n = 18, 17, 17, 17), avec un enclos de répétition par traitement. Nous avons donné aux animaux des rations de finition contenant des quantités égales (6 - 7 %) de sous-produits vinicoles ou d’eau (témoin) pendant 143 jours. Il n’y avait pas différence significative dans la teneur énergétique ou chimique des traitements alimentaires (p > 0,05). Il est intéressant de noter que le gain pondéral quotidien moyen ( kg*jour-1) des bovins n’a pas varié en fonction des rations (p > 0,05), mais qu’il a changé, chez tous les animaux, au cours de la période de traitement (p < 0,0041). Le tempérament des bovins, que nous avons évalué en mesurant la vitesse avec laquelle ils s’enfuyaient, a changé avec le temps (p = 0,0097), mais pas en fonction des rations (p = 0,6938). Les attributs qualitatifs de la viande, dont les propriétés chimiques, la couleur et la tendreté, n’ont pas varié selon les rations (p > 0,05), sauf en ce qui a trait au bifteck haché, qui était plus foncé (p = 0,0477) lorsqu’il provenait des bovins qui avaient reçu les sous-produits de la fabrication de vin que des témoins. La supplémentation des aliments pour les bovins avec des sous-produits de l’industrie vinicole offre un nouveau volet marketing pour les produits du bœuf sans qu’il n’y ait de différences observées dans le comportement des bovins, le gain de poids des animaux ou la tendreté de leur viande.

Date de modification :