Conséquences du calibre des semences et de la densité des semis sur la levée, le développement et le rendement du canola ainsi que le poids des grains.

Harker, K.N., O'Donovan, J.T., Smith, E.G., Johnson, E.N., Peng, G., Willenborg, C.J., Gulden, R.H., Mohr, R.M., Gill, K.S., et Grenkow, L.A. (2015). «  Conséquences du calibre des semences et de la densité des semis sur la levée, le développement et le rendement du canola ainsi que le poids des grains. », Canadian Journal of Plant Science, 95(1), p. 1-8. doi : 10.4141/cjps-2014-222  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Le canola (Brassica napus L.) est la dicotylédone la plus cultivée au Canada. Les chercheurs ont précisé l’effet du calibre des semences et de la densité des semis sur la levée de cette culture, son développement, son rendement et le poids de ses graines. En 2013, ils ont entrepris des expériences en procédant à des semis directs à neuf endroits dans l’Ouest canadien. À cette fin, ils ont semé des graines de canola de quatre calibres (poids de mille graines variant de 3,96 à 5,7grammes) et d’un mélange (moyenne de 4,4grammes) à deux densités (75 et 150graines par m2). Une densité de semis plus élevée entraîne une plus forte levée et un chaume plus dense à la récolte. Elle augmente aussi la biomasse de la culture en début de saison, le poids de 1000graines et la teneur en huile des graines, tout en diminuant le nombre de jours avant la floraison et jusqu’à maturité de la culture. Le calibre des semences n’exerce pas une influence significative sur la levée, le rendement ni la qualité des graines. Les graines de plus gros calibre présentent une corrélation linéaire positive avec la biomasse du canola en début de saison et le poids de 1000graines. En revanche, le nombre de jours avant la floraison et celui jusqu’à la fin de la floraison sont négativement corrélés au calibre des semences. La biomasse plus importante résultant de l’utilisation de grosses semences rend la culture plus compétitive avec les mauvaises herbes, mais elle accélère aussi la floraison, raccourcit celle-ci et atténue le risque que le canola soit exposé à des températures élevées susceptibles d’avoir une incidence négative sur la floraison et le développement des gousses.

Date de modification :