Sensitivity of Sclerotinia sclerotiorum and its two biocontrol agents, Ulocladium atrum and Coniothyrium minitans, to boscalid and benomyl.

Erickson, R.S., Chatterton, S., et Huang, H.-C. (2013). « Sensitivity of Sclerotinia sclerotiorum and its two biocontrol agents, Ulocladium atrum and Coniothyrium minitans, to boscalid and benomyl. », Plant Pathology Bulletin, 22(1), p. 57-66.

Résumé

Des études ont été réalisées pour déterminer les effets des fongicides boscalide et bénomyl sur la germination des spores et la croissance mycélienne chez le pathogène Sclerotinia sclerotiorum et ses agents de lutte biologique, l’Ulocladium atrum et le Coniothyrium minitans. La croissance mycélienne s’est avérée sensible au boscalide chez les trois champignons, tandis que le S. sclerotiorum et le C. minitans se sont montrés sensibles au bénomyl à toutes les concentrations (10 à 4 000 μg m.a./mL) évaluées et que l’U. atrum{ s’est montré sensible aux concentrations élevées de bénomyl (1 000 μg m.a./mL ou plus), mais tolérant aux concentrations plus faibles. Nous avons observé une tendance similaire en ce qui concerne la germination des conidies, le seuil de sensibilité au bénomyl de l’U. atrum{ étant de 100 μg m.a./mL. Nous analysons les répercussions sur le plan écologique de l’utilisation prophylactique de fongicides à large spectre comme le boscalide, combinée à l’utilisation d’agents de lutte biologique.

Date de modification :