An integrative study of Necremnus Thomson (Hymenoptera: Eulophidae) associated with invasive pests in Europe and North America: taxonomic and ecological implications.

Gebiola, M., Bernardo, U., Ribes, A., et Gibson, G.A.P. (2015). « An integrative study of Necremnus Thomson (Hymenoptera: Eulophidae) associated with invasive pests in Europe and North America: taxonomic and ecological implications. », Zoological Journal of the Linnean Society, 173(2), p. 352-423. doi : 10.1111/zoj.12210  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Utilisant une approche de taxonomie intégrative, les auteurs présentent une révision des espèces du genre Necremnus qui parasitent deux ravageurs envahissants de la tomate et du canola, soit le Tuta absoluta (Meyrick) (Lepidoptera: Gelechiidae) en Europe et le Ceutorhynchus obstrictus (Marsham) (Coleoptera: Curculionidae) en Amérique du Nord, respectivement. Une analyse des données moléculaires obtenues par séquençage de la sous-unité I de la cytochrome c oxydase mitochondriale, de la région d’expansion D2 du gène nucléaire 28S et de l’espaceur interne transcrit 2 (ITS2), la découverte de nouvelles caractéristiques morphologiques et l’étude du matériel type ont mené à la distinction des groupes d’espèces Necremnus artynes, Necremnus cosconius et Necremnus tidius, à la découverte de quatre nouvelles espèces et au retrait de trois taxons de la synonymie. Des lectotypes ont été désignés pour 13 espèces décrites à l’origine sous le genre Eulophus par Walker. Bien qu’ils n’aient pas révisé les espèces européennes du genre i}Necremnus, les auteurs présentent une clé illustrée permettant de différencier les 23 espèces reconnues de cette région. La clé d’identification, les images des types et les descriptions des trois groupes d’espèces permettront d’obtenir des identifications plus justes des espèces valides du genre Necremnus et se révéleront également fort utiles pour les responsables de la lutte biologique contre les espèces nuisibles. Les auteurs examinent les répercussions écologiques de ces nouveaux concepts taxonomiques.

Date de modification :