Zygonini tr.nov.: the link between Clastopterinae and Machaerotinae (Hemiptera, Cercopoidea), with new taxa from the old-world fauna of Machaerotinae.

Hamilton, K.G.A. (2014). « Zygonini tr.nov.: the link between Clastopterinae and Machaerotinae (Hemiptera, Cercopoidea), with new taxa from the old-world fauna of Machaerotinae. », Zootaxa, 3768(4), p. 437-459.

Résumé

Trois nouvelles espèces de Clastopteridae de l’Ancien Monde appartenant à la sous-famille des Machaerotinae sont décrites. Deux de ces espèces, l’Allox transfigurata (Hindolini) de Bornéo et l’Irridiculum deformatum (Machaerotini) du Sulawesi, sont classées dans deux nouveaux genres monobasiques. Une nouvelle espèce, le Machaeropsis dramatica (Hindolini), est décrite sur la base d’un spécimen découvert à Bornéo. Ce spécimen, seul mâle connu à ce jour pour ce genre, montre que Machaeropsis Melichar n’est pas un synonyme de Metaenderleinia Lallemand. Cinq autres nouvelles espèces appartenant à une nouvelle tribu apparentée, les Zygonini, sont également décrites. Deux d’entre elles, l’Ambonga lanceolata et le Pseudomachaerota cucullata, appartiennent à des genres malgaches anciennement monobasiques incorrectement classés dans les Cercopidae et les Aphrophoridae, respectivement. Ces genres sont apparentés aux trois nouveaux genres suivants : 1) Pseudoclastoptera, du Madagascar, qui comprend les nouvelles espèces P. irrubesco et P. invidia; 2) Zygon, d’Afrique subsaharienne, qui comprend une nouvelle espèce, le Z. desegregatum; 3) Hemizygon, qui compte deux nouvelles combinaisons à partir du genre Pseudomachaerota, l’H. grande (Maa) et l’H. saturnus (Linnavuori). Le genre Zygon est possiblement le genre le plus basal chez les Clastopteridae, si l’on considère l’aspect remarquable des antennes comportant 5 types différents de sensilles, qui montre que les sensilles basiconiques et coeloconiques sont homodynamiques. Les genres apparentés au genre Zygon sont largement divergents des autres cercopes, comme le démontrent les codes à barres établis par séquençage moléculaire du gène COI.

Date de modification :