Influence du fongicide pyraclostrobine, de la concentration de N et de l'année sur le pasmo et la verse chez le lin.

Vera, C.L., Irvine, R.B., Duguid, S.D., Rashid, K.Y., Clarke, F.R., et Slaski, J.J. (2014). « Influence du fongicide pyraclostrobine, de la concentration de N et de l'année sur le pasmo et la verse chez le lin. », Canadian Journal of Plant Science, 94(1), p. 119-126. doi : 10.4141/cjps2013-046  Accès au texte intégral (en anglais seulement)

Résumé

Dans l'Ouest canadien, les infections graves de pasmo réduisent le rendement grainier du lin (Linum usitatissimum L.). Cette maladie cryptogamique, causée par Septoria linicola (Speg.) Garassini, peut aussi diminuer indirectement le rendement grainier en prédisposant les plants de lin à la verse, quand les conditions météorologiques et la fertilité du sol sont propices à ce phénomène. En vue d'approfondir la possibilité d'une association entre cette maladie et la verse, et de préciser leurs effets sur le rendement grainier, les auteurs ont procédé à une étude à Melfort, en Saskatchewan (Canada) pendant quatre années consécutives (2009, 2010, 2011 et 2012). Ils ont recouru pour cela à deux traitements de fongicide (application et aucune application) et à cinq taux de fertilisation avec des engrais azotés (N) (0 %, 33 %, 66 %, 100 % et 133 % du taux recommandé). L'application de pyraclostrobine a atténué la gravité de la maladie et augmenté le rendement grainier du lin les trois années (2010, 2011 et 2012) où le pasmo a été détecté; elle a aussi prévenu ou diminué la fréquence de la verse pendant deux ans (2010 et 2012), quand les conditions météorologiques en favorisaient la manifestation. Augmenter le taux d'application de N s'est soldé par une hausse du rendement grainier en 2009 et 2012, avec ou sans application de fongicide. Parallèlement, augmenter le taux de fertilisation N a accru la gravité du pasmo en 2010, 2011 et 2012, et celle de la verse en 2010 et 2012. La plus forte gravité de la maladie attribuable à la concentration de N a été observée en l'absence de fongicide en 2011 et avec l'application de fongicide, en 2012, tandis qu'en 2010, l'effet du N a été significatif à lui seul avec les deux traitements de fongicide. La maladie n'a atteint qu'un faible degré de gravité (près de 20 %) après l'application de fongicide en 2011, alors que sa gravité a atteint un degré extrême (près de 100 %) en 2012, à tous les taux d'application de N, en l'absence de fongicide. L'augmentation de la verse avec la hausse du taux de fertilisation n'a été observée que sans l'application du fongicide, les deux années. La verse se manifeste à la fin du développement du lin.

Date de modification :